Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_plante_guimauve

Angines

On désigne sous le nom d'angine les inflammations bactériennes ou virales des amygdales. (Ne jamais négliger la plus banale angine !) . L’angine rouge : la plus fréquente (angine érythémateuse – angine streptococcique) :température 39-40°, douleur au niveau des amygdales, céphalées vives, vomissements, gorge rouge violacée, ganglions. Complications : otites, sinusites, rhumatisme articulaire aigu (rencontré surtout chez l’adulte).

Guimauve Officinale-Althaea Officinalis

Les angines bactériennes (angines blanches) : celles à staphylocoque, pneumocoque, bacille de Pfeiller : le traitement médicamenteux est: antibiothérapie, bactériolytique + vitamine C. Localement : sous forme de gargarisme, type acétylsalicylique+ repos au lit.

Conseils :

Toutes angines doivent être sérieusement traitées. En cas d’angine blanche (surtout à fausses membranes), une consultation médicale s’impose pour écarter le doute d’une angine diphtérique (très rare mais très dangereuse).

Aromathérapie

photo_plante_variete_de_tea_tree

Application locale: massage externe sur la gorge 2 à 3 fois par jour, avec la préparation suivante : 2 gouttes de Romarin 1-8 cinéole + 2 gouttes d’Eucalyptus globulus + 20 gouttes d’huile végétale d’amande douce ou autre

Voie orale : Garder en gorge le plus longtemps possible avant déglutition : 2 gouttes de sarriette (Satureja montana), antibactérien, antiviral, renforce l’immunité, diluées dans une cuillerée à soupe de miel …………………3 fois par jour



Image Mélaleuca Leucadendra , une variété de tea-tree- à ne pas confondre avec le théier(Camellia Sinensis)



Attention : sarriette déconseillé dans les 3 premiers mois de grossesse. chez l’enfant , 1 goutte par 25 kg de poids

photo_plante_eucalyptus

Ou préparation de : 15 gouttes de thym thymol + 10 gouttes de thym linalol + 5 gouttes de menthe poivrée + 20 gouttes de tea tree : prendre 2 gouttes du mélange dans 1 cuillère à soupe de miel 3 à 4 fois par jour pendant 2 à 3 jour et plus suivant évolution (garder le plus possible en bouche avant déglutition).

Image Eucalyptus Globulus

Attention : Il est important de respecter les proportions. Thym thymol dermocaustique à l’état pur), déconseillé chez la femme enceinte et allaitante. Menthe poivrée : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante.



Phytothérapie

En gargarisme: 1 jus de citron pressé dans ½ verre d’eau tiède plusieurs fois par jour jusqu’à guérison ou : 30 gr de feuilles de ronces + 20 gr de guimauve : bouillir dans 1 litre d’eau jusqu’à réduction de moitié ; filtrer, prendre la moitié pour gargarismes et au reste, ajouter 2 cuillerées à soupe de miel et en boire 3 petites tasses par jour. Porter une écharpe ou foulard en permanence aide à décongestionner la gorge et réduit de ce fait, les douleurs occasionnées par l’angine.



Phytopsychothérapie

photo_murier

L’angine survient souvent de la négligence de s’être prémuni des variations importantes des températures (coup de froid).



Propriétés de la ronce

Antiseptique, astringent, digestives, hémostatiques, laxatives, nutritives et toniques, antirhumatismal, le rhume avec fièvre, maux de tête et de gorge, les feuilles sont utilisées depuis peu pour stimuler la production d’insuline chez les diabétiques, antidiabétique, hypotenseur.

Utilisation:

Faire une décoction la plus concentrée possible soit : 25 à 50 grammes de feuilles pour un litre d'eau, cuire quelques minutes et laisser infuser au moins 15 mn. Y ajouter 3 à 5 feuilles de sauge
En bain de bouche ou en gargarismes :
aphtes, maux de dents, inflammations des gencives, langines, pharyngites.




Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.