Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_plante_fumeterre

Blessures-Coupures-Entailles

Voir aussi Cicatrisation : Le tétanos est une toxi-infection due au bacille de Nicolaier, introduit dans l’organisme à la faveur d’une plaie : il reste une maladie redoutée et redoutable.

Image Fumaria Officinalis - Fumeterre Officinal

Toute plaie peut contenir le bacille du tétanos. Bien plus, il existe une forme de résistance du germe : la spore qui permet au bacille de survivre, très longtemps, même dans des conditions défavorables et de se transformer à nouveau en bacille virulent lorsque les conditions du milieu sont devenues propices (dans une plaie précisément). Si le bacille reste à l’endroit ou il a été déposé, il n’en est pas moins redoutable, car il secrète une toxine qui diffuse dans tout l’organisme, notamment le long des nerfs, pour se fixer sur le système nerveux, provoquant ainsi les accès de contractures caractéristiques de la maladie.

Signes de la maladie :

Quelques jours après une plaie importante et mal désinfectée, ou minime et dédaignée, apparaissent les contractures musculaires, si évocatrices du tétanos. Elles débutent, au niveau des muscles masticateurs, réalisant le trismus, ce qui provoque d’abord une simple gêne à l’ouverture de la bouche et à l’alimentation, mais bientôt les contractures deviennent telles que le malade ne peut absolument plus desserrer ses mâchoires qui sont comme soudées.

photo_plante_sureau_noir

Mais ne pas attendre jusque là !

Image Sambucus Nigra - Sureau Noir

Les plaies qui risquent de donner le plus aisément le tétanos sont celles qui sont profondes ou souillées. En effet, le germe du tétanos se développe à l’abri de l’air et de préférence quand d’autres microbes sont en même temps que lui dans la plaie. On peut donc considérer comme dangereuses les plaies survenant à la suite d’un broiement, les muscles et les os forment une bouillie, les piqûres profondes avec un instrument sale mais aussi les blessures même minimes, sous les ongles….

Aromathérapie

photo_plante_ail_des_ours

En application locale sur la blessure ou la coupure:

Désinfection :
2 gouttes de thym thymol (thymus vulgaris thymol)- antibactérien à large spectre - dans 1 cuillerée à café d’eau oxygénée ou d’alcool à 60 °- ou 1 goutte de sarriette (satureia montana) – cicatrisante- antibactérienne puissante- ajoutée dans 1 cuillerée à café d’eau oxygénée ou d’alcool à 60°.

Image Allium Ursinum - Ail des Ours

Attention : Thym thymol : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante Pas d’usage prolongé sans avis médical. Peaux sensibles : mélanger avec de l’huile végétal.
Sarriette : déconseillé chez la femme enceinte. Peaux sensibles : mélanger avec de l’huile végétale.

Phytothérapie

photo_plante_chicoree_sauvage

Tisane dépurative du sang :

Centaurée25 gr + fumeterre 20 gr + prêle (régénère les tissus) 20 gr + sureau (feuilles) 15 gr : réduire en poudre ; 1 cuillère à café de ce mélange par tasse d’eau, faire bouillir 15 minutes, laisser infuser 7 minutes, boire 3 à 4 tasses par jour.

Image Cichorium Intybus - Chicorée Sauvage

Ou :

Ail des ours 20 gr + plantain 20 gr + chicorée 20 gr + chiendent (racines) : 20 gr + pissenlit 20 gr + ortie blanche (boucotte) 15 gr : posologie comme ci-dessus  Nous avons pu constater, par expérience personnelle, la stupéfiante rapidité d’action de cicatrisation de la racine de consoude fraîche appliquée sur une profonde entaille.

photo_plante_consoude_officinale

Utilisation :

Récolter la racine de la consoude fraîche: la racine est relativement difficile à extraire, elle est épaisse et profonde, son enveloppe noire contient une chair d’un blanc éclatant.

Image Symphytum Officinalis - Consoude Officinale

Voir consoude

Nettoyer cette racine à la brosse sous l’eau courante, ensuite la tremper 3 mn dans l’eau bouillante, éplucher et découper de fines lamelles à l’aide d’un épluche légumes préalablement ébouillanté lui aussi.

photo_plante_chien_dent

Nettoyer et désinfecter l’entaille et appliquer 2 couches de lamelles de racine, maintenir le tout avec un bandage ou pansement suivant possibilité, pendant une heure.

Image Elytrigia Repens - Chien Dent Commun


Enlever le pansement délicatement, passer sous l’eau. Généralement la blessure est cicatrisée sinon, renouveler une fois.



Il est possible de conserver le reste de la racine de la consoude fraîche en la séchant.

Voir consoude





Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.