Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

Bourrache

Borago Officinalis

photo_bourrache

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : TeunSpaans

D’avril à septembre, cette plante ne cesse de produire des fleurs étoilées d’un bleu ciel magnifique aussi fastidieuses à récolter que les fleurs du bouillon blanc. La cueillette doit être quotidienne. A cela s’ajoute leur fragilité au séchage qui doit être rapide et total pour ne pas courir le risque de les voir noircir : cueillette et séchage par temps sec chaud et ensoleillé, stockage dans des récipients en verre, hermétiques, entreposés au sec, à l’abri de la lumière.

Propriétés :

Antirhumatismal, stimulant adrénalinique, calmant de l’eczéma et de l’intestin irritable, elles compensent les effets des traitements corticoïdes prolongés, stress, sécheresse cutanée.

Utilisation :

Infusion de 40 grammes de bourrache (feuilles fleurs et tiges) dans 1 litre d’eau bouillante qu’on laissera tiédir et filtre avant dans consommer 5 à 6 petites tasses par jour (efficace dans toutes les maladies respiratoires, du rhume à la pleurésie).

Pour son efficacité mais aussi pour le plaisir des yeux que donnera sa couleur bleutée, une tisane de 2 cuillères à soupe de fleurs de bourrache par tasse d’eau frémissante, légèrement sucrée au miel, ravira les plus récalcitrants aux infusions.




Bourse à Pasteur

Capsella Bursa Pastoris

photo_bourse_pasteur

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : H.Zell

La nature a donné à cette plante des petits sacs (fruits) qui ressemblent aux bourses que les anciens pasteurs accrochaient à leur ceinture. S’agit-il de ces bourses là ou d’autres ? Il est permis d’en douter vu son efficacité « contre les inflammations externes et internes, spécialement des reins et du bas ventre, contre les hémorragies ou autres maux de ces deux organes » (curé Jean Kunzlé, 1890).Toujours est-il qu’en réalité, que ces bourses soient celles de la ceinture ou celles situées en dessous, elles ont avant tout, la forme de petits cœurs sympathiques qui justifie toute leur générosité, absente de tout jugement.

Propriétés :

Facilite le travail de l’accouchement pour stimuler les contractions après la délivrance, hypotenseur, stimulant circulatoire, hémostatique et cicatrisante, diurétique, anti-inflammatoire, anti-infection.

Usage interdit pendant la grossesse

On emploie toute la plante que l’on cueille en été. Elle se prête facilement au séchage sans trop perdre ses propriétés qui sont optimales quand elle est fraîche. Attention, elle semblerait calmer l’appétit sexuel chez la femme. Efficace contre les hémorragies importantes (dont règles abondantes, irrégulières et douloureuses, ménopause), les crachements de sang, le sang dans les urines, elle s’utilise aussi en compresse pour arrêter les saignements (saignement de nez, blessures etc.).

photo_bourse_pasteur

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : par auteur :Jean-François Gaffard

Infusion : Verser 1 litre d’eau bouillante sur 40 grammes de bourse à pasteur , laisser infuser jusqu’à refroidissement, filtrer puis consommer à raison de trois tasses à café par jour (conserver en bouteille au frais). Cette infusion peut être utilisée aussi en compresses.

Vin : laisser macérer pendant une semaine dans un bocal d’un litre, 3 poignées de plantes fraîches préalablement broyées, recouvertes d’un vin blanc. Posologie : trois demi-verres à vin répartis sur la journée pendant 5 à 6 jours.




Bruyère

Calluna Vulgaris

photo_bourse_bruyère

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Willow

J’ai toujours en souvenirs l’image de ses petites fleurs violettes qui comme l’enfant que j’étais dans ma pèlerine, bousculées de part et d’autres par les bourrasques des vents froids de l’automne, résistaient tant bien que mal à l’annonce d’un hiver qu’il faudra affronter.

Courageuse obligée sans vouloir se considérer téméraire, résistante par devoir, elle accepte sans condition, de finir sa vie sur les pierres tombales les plus rutilantes et d’illuminer les tombes les plus humbles. Elle n’a que faire des apparences !

Propriétés :

Antiseptique urinaire, diurétique puissant, cystite( prostatiques). Elle soigne aussi l’albuminurie, le rhumatisme goutteux et dissout la gravelle et calculs.

En usage externe : Elle décolore les taches de rousseur. Anti-squameuse dans les dartres et les eczémas (anti-inflammatoires).

En infusion ou décoction : Pour lui enlever son âcreté, on y associera quelques baies de genévrier ou quelques feuilles de sauge.

Préparation : sommités fleuries : décoction de 20 grammes de bruyère pour 1 litre d’eau, laisser bouillir 1 demi-heure, en prendre 3 à 4 tasses par jour.




Camomille

Matricaria chamomilla : plante sauvage Chamaemelum nobile : camomille romaine souvent cultivée

photo_bourse_camomille

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Domaine Public Auteur : Franz Eugen Köhler

Petite de taille mais grandes en vertus.
Que cela soit pour le plaisir de déguster une tisane ou pour un usage médical, la camomille devrait toujours être présente dans un de nos placards. « Bonne à tout », à elle seule, elle peut rendre d’innombrables services sous des formes les plus variées. Cultivée, elle présente le double avantage d’être utile et ornementale.

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia :Auteur Jean Tosti

Propriétés :

Anti-inflammatoire
Antispasmodique, stomachique, tonique et pourtant calmante (insomnie), analgésique, carminative, vermifuge, fébrifuge, vomitive à dose élevée. Efficace aussi pour : intestin irritable, indigestion, anxiété, stress, yeux (désinfection), maux de tête. Elle fortifie les cheveux (attention, elle les éclaircit : le cheveu blond l’affectionne).

Utilisation :

Usage interne :
Infusions (peuvent être aussi employées en compresses chaudes sur les endroits douloureux, ou tièdes sur les yeux), s’utilisent en tisane à raison d’une pincée de fleurs par tasse d’eau chaude mais non bouillante, et en gargarisme après opérations dentaires.

photo_camomille

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia :Auteur Jean Tosti

Vins laisser macérer au moins ½ journée, une grosse poignée de fleurs de camomille dans 1 litre de vin. Boire ½ verre 3 fois par jour contre les calculs, les rhumatismes, la jaunisse, etc.

Attention : l’abus d’alcool est dangereux, ne pas donner aux enfants.

Miel : réduire en poudre 20 grammes de fleurs sèches que l’on mélangera à un pot de 250g de miel. En prendre 1 cuillérée à café matin et soir (contre les engorgements internes)

Usage externe :

Inhalation : Contre la conjonctivite, le rhume des foins, l’asthme et la bronchite, mettre 3 cuillerées à café de fleurs dans un bol d’eau bouillante, ou inhalateur.

Huile de massage contre les contusions, tumeurs, rhumatismes : laisser macérer au soleil (si possible) pendant 10 jours, quelques poignées de fleurs de camomille, de préférence fraîches, dans ½ litre d’huile de bonne qualité (bio, première pression à froid), filtrer avant stockage. Application : à utiliser pour masser à raison de 3 à 5 fois par jour.



Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.