Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_legume_carotte

Brûlures

Brûlures: La conséquence de la brûlure est une perte liquidienne et protidique, une destruction partielle ou totale de la peau, des chairs voir même de l’os, suivant la gravité. Chacun sait qu’après une brûlure locale peu profonde (brûlure de cigarettes par ex), il se forme une cloque blanche remplie de liquide. Les médecins l’appellent une phlyctène. Ces phlyctènes peuvent se vider spontanément, ou bien, si on les laisse intact (ce qui est conseillé), le liquide se résorbe en quelques jours.
Si la brûlure est plus profonde, la perte liquidienne importante va provoquer un gonflement qui s’étend plus ou moins loin autour de la lésion. Cet œdème est à son maximum au 2ème jour, il commence à se résorber au 3ème jour.

Image Daucus Carota - Carotte

Le traitement indiqué ne concerne que les brûlures légères : brûlures du premier degré, coup de soleil, eau chaude par exemple, elle se traduit par une rougeur (un érythème) et évolue vers la guérison par desquamation.

Recommandations : sur un grand brûlé, ne jamais tenter d’enlever les morceaux de tissu collés à la région brûlée. Suivant la gravité, les blessés sont dirigés sur des centres hospitaliers spécialisés. Y sont pris en considérations : les risques graves d’infections, la reconstitution des chairs, la douleur intense, le choc psychologique engendré. Pour les secours, composez le15 pour la France, le112 pour l’ensemble des pays de l’UE.

Aromathérapie

photo_plante_lavande

Application locale :

2 à 6 gouttes de lavande officinale (Lavandula officinalis), cicatrisant anti-inflammatoire, régénérant cellulaire, suivant étendue : pure ou diluée dans 1 cuillère à café d’huile d’amande douce ou d’huile d’olive. Les HE de lavande officinale ou lavande fine sont particulièrement efficaces et sans contre indication, sur les blessures et brûlures

Image Lavandula Officinalis - Lavande fine

Voir lavande




Phytothérapie

photo_plante_consoude

Brûlures (1er et 2° degré) : dans le cas de brûlure par corps chaud, pour stopper au plus vite la pénétration de la chaleur dans les tissus atteints, il faut refroidir le plus rapidement possible la zone, en la passant sous l’eau froide par exemple.

Image Symphytum Officinalis - Consoude Officinale

Voir Consoude

Application locale  soit :

- Cataplasmes de pomme de terre ou de carotte crues et râpées étendues sur de la gaze

- Huile d’olive étendue sur la plaie (de préférence vierge, bio et en 1° pression à froid)

- pulpe de racine fraîche de consoude (racine fraîche, épluchée, bien lavée, ébouillantée et ensuite broyée) appliquée sur la brûlure, entraîne une régénération rapide des tissus.

Il faut rappeler les propriétés de la racine de consoude : elle déterge les plaies, tarit les suppurations et provoque une cicatrisation rapide.

-Ou encore : huile de millepertuis (millepertuis macéré dans de l’huile d’amande douce ou autres) appliquée sur la plaie, efficace aussi pour les « coups de soleil »  mais attention à sa photosensibilisation, ne pas s’exposer au soleil durant le traitement.

Nota :dans les cas de brûlure par produits chimiques ,les consignes à suivre sont indiquées sur tous les récipients .En généralité, il faut laver à grande eau la zone atteinte en prenant soin de ne pas contaminer le reste du corps, surtout les yeux .

Suivant la gravité, appelez les secours en composant le 15 pour la France ou le112 dans toute l’Union Européenne.


Pour les mains abîmées par le ciment, lors de travaux de maçonnerie ou par la terre au cours de jardinage, notre conseil est de se badigeonner les mains avec du miel (régénérateur), enfiler ensuite des gants en latex qu’il faudra garder 1 heure (peau neuve garantie).

Phytopsychothérapie

photo_plante_carotte_sauvage

Image Daucus Carota - Carotte Sauvage

Accidents:

ll y a toujours une ou plusieurs causes à l’accident.

Ce n’est malheureusement qu’après, que l’on s’aperçoit qu’on aurait pu l’éviter. Tout se passe dans un laps de temps très court où tous les facteurs sont réunis là, très précisément.

Nous ne sommes jamais assez attentifs aux causes des accidents que l’on a évités de justesse, ils nous apprendraient plus que l’accident en lui-même et permettrait une prévention efficace et personnelle sans se reposer exclusivement sur les codes et les sécurités mises en place. Chacun à sa part de responsabilité dans un accident. Nous ne sommes jamais assez attentifs et préventifs, cela demande une concentration devenue difficile dans les circonstances actuelles de la vie en société, tant les problèmes et les nouvelles technologies sont nombreux et demandent sans cesse réflexion !




Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.