Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_genévrier

Calculs rénaux

Image Juniperus -Genévrier Commun

Calculs rénaux : Les calculs du rein ou lithiase rénale (ou pierres aux reins) sont des dépôts minéraux présents dans les voies urinaires. Ils peuvent prendre la forme de grains de sable (de petites particules) appelés sable urinaires ou gravelle. Il peut survenir une concrétion de ces grains de sable c’est alors le calcul urinaire proprement dit ou lithiase urinaire. Les calculs peuvent se former à divers endroits. Il est à noter que :

On différencie : le sable (gravelle), le calcul, la pierre

Les calculs très petits (ou sable) lèsent rapidement la muqueuse du rein (vives douleurs) : la gravelle

Les calculs moyens plus fréquents : ovalaires- arrondis- triangulaires : le calcul

Les gros calculs : (aspect étoilé- ou en forme de corail ouvert) pèsent entre 100 et 125 grammes et peuvent atteindre un poids de 1 à 2 kilos : la pierre.

Les calculs du rein : leur élimination est difficile et entraîne des crises douloureuses, appelées souvent «  coliques néphrétiques ».

A l’origine du diagnostic :

diminution du volume des urines due le plus souvent à une insuffisance de boissons donc faire boire beaucoup.

dans la lithiase urique : c’est l’acide urique qui se trouve présent en trop grande quantité. L’acide urique est un produit normal provenant des « purines » contenues dans les viandes, les abats, le vin, le café. L’augmentation de l’acide urique du sang (urémie) se voit également dans la goutte.

La lithiase oxalique : l’acide oxalique présent en trop grande quantité provient d’une certaine alimentation végétarienne (Oseille, épinards, tomates).

La lithiase phosphatique : les phosphates qui sont toujours présents en quantité importante dans l’organisme : le calcium, pour lequel, on retrouve fréquemment une surcharge (excès dû à trop d’apport alimentaire en lait ou fromage ou apports médicamenteux trop important)

photo_verveine

Voir Verveine

«  Qui ne charrie pas construit » disait Guyon, un célèbre urologue.

Image Verbena Officinalis - Verveine Officinale

des urines acides, favorisées par une alimentation carnée, provoquent des dépôts d’acide urique-

des urines alcalines, provoquées par une certaine alimentation végétarienne ou par une infection urinaire végétarienne ou autre, provoquent la précipitation de l’acide oxalique et des phosphates.

L’infection urinaire joue donc un rôle fondamental dans la survenue d’une lithiase. On le réalise bien, il faut avoir une alimentation la plus variée possible ; si on pense que sous le règne de Napoléon, plus de 15 ingrédients composaient une salade, on peut méditer.

Symptômes :

Les douleurs au niveau de la 11 et la 12ème côte (étendues à certains mouvements : flexion du tronc, montée ou descente des escaliers, la voiture, le train), les douleurs de la région lombaire, peuvent aussi révéler une lithiase rénale latente.

Les petits calculs à pointe aiguë sont les plus douloureux et les plus précoces. Les irradiations (retentissement à distance de ces douleurs), se manifestent le long de l’abdomen sur la face antérieure, sur la cuisse, le long de la verge, du vagin et même dans le flanc opposé au siège du calcul.

Les coliques néphrétiques : les douleurs sont les plus violentes. La crise peut durer de quelques heures jusqu’à 1 ou 2 jours, la douleur peut descendre jusque dans les cuisses.

L’hématurie : (ou urines sanglantes accompagnées de douleurs lombaires rarement abondantes) est l’élimination par les urines du calcul, elle authentifie la lithiase.Il peut s’agir de gros calculs ayant fini leur parcourt dans l’uretère, éliminés au cours d’une crise néphrétique. Souvent, le malade n’urine que de minuscules graviers.

L’infection urinaire : crises de cystite etc. (Poussées fébriles accompagnées de douleurs)  L’examen des urines montre souvent la présence de globules rouges (le calcul fait saigner), du pus (le calcul a infecté les voies urinaires) et des germes.

Aromathérapie

photo_potentille

Voie orale : 3 gouttes de génévrier (juniperus communis ) – antiseptique urinaire - augmente le pouvoir filtrant des reins - dans 1 cuillerée à café de miel……. ……………3 x par jour

Image Potentilla Anserina - Potentille Ansérine

Voir Huile essentielle Lavande

Attention : Genévrier : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante. Pas d’usage prolongé sans avis médical.

En massage local :

Colique néphrétique : une consultation médicale s’impose, en attendant, appliquer sur les endroits douloureux au niveau des reines et du foie :

3 gouttes de basilic exotique ocimum basilicum ssp basilicum) – antispasmodique puissante- tonique digestive et hépatobiliaire (qui concerne le fois et la vésicule biliaire)- antalgique(contre la douleur)- + 2 goutte de lavande (lavandula angustifolia) – antispasmodique puissante- sédative- antalgique- calmante- + 2 gouttes de carotte cultivée (daucus carota ssp sativa)-régénératrice hépato-cellulaire(cellules du foie)- dépurative hépato-rénale (nettoie foie et reins)- mélangées à 50 ml (1/4 de verre d’huile végétale d’amande douce) – en massage une fois toutes les heures –

Attention :basilic- lavande- carotte- déconseillés chez la femme enceinte et allaitante.

Voir Millepertuis

Phytothérapie

photo_millepertuis

Tisanes pour calculs rénaux

Image Hypericum Perforatum - Millepertuis Perforé

verveine, 20gr + racines de pissenlit- 30gr + racines de chiendent 20 gr + millepertuis 10 gr + consoude, soit racines 5gr ou parties aériennes 15gr + ansérine (potentilla anserina) 20 gr : réduire en poudre grossière (mixer si pas moulin), bien mélanger, faire bouillir 10 mn , 1 cuillerée à café de ce mélange par tasse d’eau, en boire 3 tasses par jour avant les repas, pendant 5jours, renouveler après 15 jours si nécessaire .

Ou :

Prêle 25gr + bourse à pasteur 20gr + chicorée 20 gr + aigremoine 15 gr + bouleau (feuilles) 15 gr + orties (feuilles) 15 gr : préparation et posologie, identique à ci-dessus.

Tisane contre la gravelle : 20 gr de chacune de ces plantes : feuilles de bouleau, plantes entière d’ortie, partie aérienne d’achillée mille feuilles, plante entière de cresson, baies de genévrier, préparation et posologie : identique à ci-dessus.

Nota :

la décoction d’écorce de bouleau est aussi très efficace contre les calculs rénaux (seule ou en association). Les feuilles éliminent l’urée et l’acide urique, elle est de ce fait aussi antirhumatismale.

Conseils:

Le suc de l’oignon agit sur les reins et exerçant une action diurétique, il expulse également la gravelle et dissout les calculs rénaux. Un autre vieux remède : trois à quatre gousses d’ail sont cuites dans un demi-litre de vin – boire 1 verre le matin à jeun. Faire des cures de jus de citron (boire des citronnades). Le citron (ne vous inquiétez pas pour votre estomac), est un anti-acide gastrique naturel, de plus, il contient de la vitamine C (dépuratif et fluidifiant sanguin). Le jus d’orange augmente le citrate (l’organisme en fournit) dans les urines et restreindrait la formation des calculs du rein.

Voir Prêle

Phytopsychothérapie

photo_bouleau

Image Betula Verrucosa - Bouleau Verruqueux

L’obésité est un des plus grands facteurs de la formation de calculs. Faire un régime pour éviter les récidives. Privilégier les fruits et légumes, réduire sa consommation de protéines animales. En ce qui concerne les boissons, se mettre à l’eau et en boire beaucoup, éviter absolument le coca. L’acide phosphorique, contenu dans le coca contribue à entraver le fonctionnement des reins. A partir de 2 verres de coca, il y a risque d’insuffisance rénale. Les autres boissons utilisent l’acide citrique. Il est à noter que :

- L’augmentation de plus en plus importante de personnes souffrant de calculs rénaux ou urinaires coïncide avec l’évolution des habitudes alimentaires. En effet, la consommation de protéines animales est de 5 fois supérieure à ce qu’elle était au début du siècle ainsi que la consommation de sel et de boissons à base de produits chimiques (coca-cola, sodas etc. … très néfastes).On devrait privilégier l’eau ! Mais sous l’impact publicitaire, l’être humain ne sait plus se nourrir sainement. (Trop d’additifs dans les aliments).

Des fruits et des légumes devraient remplacer gâteaux et frites, (chips etc..).Vigilance aussi à la prise de certains médicaments. Les cures thermales sont recommandées, toute personne souffrant de calculs doit boire beaucoup pour uriner. Notifions que le rein a comme fonction l’élaboration et l’expulsion de l’urine . On dit bien qu’il faille faire travailler ses reins ! Comme si on les sentait en faiblesse ! Il faut aider ses reins à éliminer les impuretés. Lorsqu’il fait très chaud, l’être humain transpire beaucoup et perd ainsi beaucoup d’eau, il urinera beaucoup moins et ses urines seront beaucoup plus concentrées. L’absorption d’alcool contribue à la déshydratation.

Le stress est souvent à l’origine des calculs rénaux. Parfois, il faut remonter à plusieurs années précédentes pour faire l’analogie. Des calculs dans le rein ! Est-ce que l’on a trop calculé sur vous ? On dit casser les reins à quelqu’un, (briser sa carrière) mais ne serait-ce pas aussi lui ôter la sécurité – on dit aussi : avoir les reins solides- (être de taille à affronter les épreuves).

Quand on sait qu’un rein pèse environ 150 grammes et mesure 12 cm et que le sang passe aussi par eux pour y être filtré en permanence (environ 1600 litres sont assainis en 24 h), on peut mesurer l’importance de leurs rôles. Une certaine hygiène de vie est indispensable : combattre la sédentarité par des activités physiques (la marche, la gymnastique respiratoire, la natation, les sports non violents), éviter le surmenage ainsi que les infections.

Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.