Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_solidago

Cholestérol

Image Solidago Virgaurea - Solidage - Gerbe d'Or

Le cholestérol: est un lipide (lipide = les matières grasses, les graisses). L’organisme humain fabrique du cholestérol car il est indispensable à la croissance, à la production d’hormones, à la fabrication de vitamine B, à la fonction de la digestion. Sa présence est normale, c’est le « bon cholestérol »!

Donc le bon cholestérol = cholestérol H.D.L = Cholestérol de haute densité, nettoie les artères, absorbe les graisses-

Mais il existe le mauvais cholestérol = cholestérol LDL (cholestérol de faible densité) = le surplus. Reste à se poser la question ; est-ce qu’il ne faudrait pas que le bon cholestérol augmente pour pouvoir éliminer le mauvais ?

Le cholestérol: Donc le LDL (mauvais) s’accumule progressivement sur les parois des vaisseaux sanguins et il se forme à la longue des dépôts, des plaques d’athérome (plaques jaunâtres) qui vont finir par obstruer les vaisseaux, le sang ne peut plus circuler. Il n’y a plus de doutes aujourd’hui : il y a bien une relation entre l’hypercholestérolémie et les maladies cardiovasculaires.

photo_verveine

Image Verbena Officinalis - Verveine Officinale

Voir Verveine

Mais analysons les causes :

D’après de nombreux témoignages, certains contraceptifs (pilule, je ne citerai pas les marques) donnent du cholestérol. Si à un âge précoce (15 ans ou voire même avant pour se protéger d’avoir un enfant lors de rapports sexuels), la prescription de contraceptif a été nécessaire, elle est trop souvent négligée et trop précipitée au vu des effets secondaires qu’elle occasionne. Le contraceptif peut être la cause première d’un mauvais taux de cholestérol et d’un nouveau traitement qui déclenche lui aussi des manifestations telles que des douleurs musculaires (au niveau des jambes, des mollets, au dos) et articulaires (toutes les articulations peuvent être touchées).

Dans certains cas il peut y avoir une destruction du tissu musculaire avec insuffisance rénale très grave ; parfois aussi, les personnes souffrent de nausées, de colites. Plus grave : des témoignages affirment que coté homme, certains sont devenus impuissants et que du côté femme, une baisse très nette de la libido a été observée ! Alors !!!! Trop fréquemment encore il est dit que le L.D.L (mauvais cholestérol) relèverait d’une question d’hérédité ???

Hérédité :

l’ hypercholestérolémie ne se transmet pas systématiquement de père (mère) en fils (fille), les cas sont rares.

Phytothérapie

photo_chardon_beni

Image Cnicus -Cnicaut Benedictus - Chardon Béni

Traitement contre l'excès de cholestérol : Suggestion de questionnement :

Peux-tu te faire du mauvais sang ? (mauvais sang = s’inquiéter)
Quand est-ce que tu as commencé à te faire du mauvais sang ?
Est - ce que tu as toujours eu un tempérament bileux (bile) ? et depuis quand ?
Qui est- ce qui aurait pu te rendre bileux ? Ou qu’est- ce que tu as vécu dans ton enfance qui aurait pu te faire « du mauvais sang ? »

Hélas, nous nous faisons la maladie que l’on connaît ….

Conseils :

- Augmenter le bon cholestérol en pratiquant une activité physique régulière chaque jour (en moyenne une heure)-
- Surtout rester vigilant avec l’alimentation (attention aux graisses cachées ! chips, hamburgers, plats préparés etc.…) manger moins de viande, les accompagner de féculents (pâtes, riz etc..) et de légumes. Inverser les habitudes alimentaires, la viande ne doit devenir qu’un complément. Habituez vous à prendre au début du repas : crudités (carotte, chou, tomates etc.) vitamine C (anti-oxydants naturels : jus d’orange, persil, etc.).

photo_souci

Image Calendula Officinalis - Souci Officinal

Voir Souci Officinal

- Beaucoup recommande le vinaigre de cidre (attention à la qualité : une petite cuillère chaque jour pendant une dizaine de jours par mois)
- La pomme : (anti-cholestérol) manger une à deux pommes par jour en alternant si possible 1 jour sur 2 avec 2 verres de jus de pomme.
- Maïs, soja, artichaut, tournesol, pomelos, orange (vitamine C), etc., sont aussi recommandés.
- L’ail réduit la production du cholestérol par le foie, il a la propriété de détruire les plaques de cholestérol dans les artères et fluidifie le sang. S’habituer à assaisonner ses salades (surtout de pissenlit) avec un ail cru – cela passe très bien avec du persil (vitamine C)- ne pas relâcher, on y prend vite plaisir !.


Le foie est « l’usine chimique » de l’organisme.
Le foie a 3 ennemis principaux :

L’alcool : détruit les cellules hépatiques
Les virus des hépatites
Les médicaments

Le foie joue un rôle capital dans la digestion, il est le principal agent de dépuration du corps.
Le foie neutralise les poisons introduis ou formés dans le corps (avec la prise régulière de médicaments, pilules etc.…, il a déjà beaucoup de travail alors si par dessus vient se rajouter une alimentation trop riche, le foie fatigue). C’est pourquoi il faut modérer la consommation de viandes (il y a 30 ans, on mangeait de la viande 3 fois par jour) et bannir toute charcuterie, au moins pendant un certain temps ! Non, ce n’est pas dur ! Il faut simplement s’habituer à manger autrement .pour aider son foie. Le mieux serait d’observer un régime végétarien quelques jours par semaine accompagnée de laitages légers. Sinon boire beaucoup d’eau (pas de coca ou autres) et des infusions.

Tisane pour aider le foie  à débarrasser les toxines et les mauvaises graisses :

Racines de pissenlit : traitement radical mais infecte à boire – infuser 15 minutes quelques rondelles de racines de pissenlit – boire une tasse tous les jours pendant 2 semaines/mois, renouveler quelques mois.

Toute l’année : salade de feuilles de pissenlit (coupées) : diurétique, stimulant digestif et hépatique (qui concerne le foie), cholagogue (qui provoque l’excrétion biliaire).
Feuilles ou racines séchées : une cuillerée à café de poudre par tasse d’eau bouillante, infuser 10 minutes – boire une à deux tasses par jour.

Solidago : il stimule l’organisme tout entier, lui donne un éclat de vivacité, élimine les déchets et l’acide urique. Il est : anti-cholestérol- draineur hépatique (nettoie le foie)- diurétique (qui fait uriner)

Utilisation : 8 grammes de solidago + 4 baies de genièvre – (stimulant de la digestion- diurétique) + bouleau feuilles (diurétique- anticellulite- anti- cholestérol) : 5 grammes :réduire en poudre, prendre une cuillerée à café de ce mélange par tasse d’eau bouillante – infuser 10 minutes boire une à deux tasses par jour pendant une quinzaine, reprenez le mois suivant.

Ou :

Voir Bouleau

Chicorée fleurs (diurétique) 10 grammes + verveine (calmant anti-migraine)  20 grammes + pissenlit (dépuratif sanguin)  20 grammes + souci fleurs (stimule la bile)  15 grammes + sureau fleurs (stimule la circulation du sang) 15 grammes + chardon bénit (dépuratif, nettoie le sang) 15 grammes : une cuillerée à café de ce mélange réduit en poudre, par tasse d’eau bouillante faire infuser 10 minutes – une à deux tasses par jour – alterner les deux tisanes si possible.

Prêle : petite cure de prêle pendant 3 jours (reminéralisant : magnésium, potassium, manganèse, phytostérols, puissant diurétique) cuire une petite poignée de prêle pendant au moins une demi - heure dans ¾ de litre d’eau pour extraire les principaux constituants, filtrer et prendre 3 petites tasses par jour.

Voir Prêle

Phytopsychothérapie

photo_pissenlit

Image Taraxacum -Pissenlit

Questions : n’il y a-t-il pas un désir d’hérédité, à se faire le même sang ? Par désir de marquer son appartenance au groupe ?
Peux-tu te faire le même sang que ton père, que ta mère ? Ou celui de ton grand-père ou grand-mère ou oncle ou tante ?
Les liens du sang…
Quelle est la raison importante qui te pousserait à avoir le même sang ?
Peux-tu penser seulement à avoir un sang diffèrent ?
En cas de réponse négative essaie de sentir «  le pourquoi ? » Penses-y bien !…
Certains enfants, à la naissance présentent un fort taux de cholestérol. Malgré cela, ils doivent manger de tout, ils ne sont pas soumis à un régime car ils ont besoin d’une alimentation très variée pour se construire (ce sont les spécialistes qui le recommandent expressément)
Lorsque des parents proches ont le sang chargé de mauvais cholestérol, as tu bien seulement analysé ce qui se passait autour d’eux ……. pour eux ! Ils peuvent parler de leur maladie, dire «  je suis comme ma mère, comme mon père etc.… » est-ce qu’à ce moment précis, ne sont-ils pas presque heureux de pouvoir penser à leurs propres parents, n’as-tu pas senti qu’ils s’assimilaient encore davantage à eux, reprendre en quelque sorte une identité.
Peux-tu aussi avoir eu ou souhaité des relations plus proches avec ton parent puisque la même maladie vous reliait ? Si cette maladie n’avait pas existé entre vous, est-ce que tes relations auraient été différentes ? Le « bon sang » parle ! La voix du sang ! L’instinct affectif familial !

Voir Reine des Prés

Lorsqu’on est bouleversé, on dit aussi mon sang n’a fait qu’un tour et lorsqu’on s’inquiète énormément on dit qu’on se fait un sang d’encre ! Est-ce qu’on est en train de dire ce qui se passe à l’intérieur ? Je me ferais un coup de sang si je voyais mon sang de couleur encre, là c’est la congestion. Il est aussi du sang mêlé (mélange de 2 ou plusieurs races) et du droit du sang (droit que donne la naissance), ce n’est qu’au sang et non au nom que l’on peut se dire fils ou fille de …
Méditons aussi sur le fait qu’aujourd’hui, plus de 6 millions de français ont un traitement contre le cholestérol (980 millions d’euros en 2006). Le tahor est le plus prescrit (12 millions de boites distribuées et remboursées par la Sécu). Quel marché fructueux ! Les effets secondaires sont nombreux (crampes musculaires, vomissements, nausées, ballonnements vertiges etc..), on ne peut les citer tous !! En 2001, plusieurs médicaments ont été retirés de la vente car ils provoquaient des accidents mortels !! (Pourtant expérimentés et commercialisés par l’un des plus grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux, 50 décès aux USA avec prise de la statine). Est également à noter, la post formation de nos médecins est assurée à 90 %, par l’industrie chimique.

photo_chicoree

Image Cichorium Intybus -Chicorée Sauvage

Dangereux pour l’être humain, l’hérédité aurait apporté l’immunité. C’est bien un problème dans la génération puisqu’on n’est pas héréditairement prémuni contre les méfaits du cholestérol. On fait assimiler au corps des produits qui n’existaient pas dans les générations passées ce qui fait qu’héréditairement on ne peut pas s’en prémunir ! Prenons l’exemple des virus qui meurent par les médicaments. Les survivants ont la capacité de se renouveler très vite et les générations qui suivent résistent au traitement. Pourquoi ne serait-ce pas identique pour l’être humain ! En 50 ans, notre alimentation a complètement changé et de plus elle est chargée de pesticides etc., que nos anciens ne connaissaient pas. Comment pouvons-nous en être prémuni ?……

Question alimentaire ?
Les premiers hommes dans la grotte devaient aller chasser, pêcher, ils se dépensaient. Qu’est-ce qui se passe aujourd’hui, rivés dans un fauteuil à regarder la télévision ou devant son ordinateur, l’homme moderne bouge de moins en moins, se dépense moins, il avale les publicités et va à l’hypermarché du coin en voiture. Alors vigilance, pensez aussi à pratiquer une activité physique régulière (une heure par jour en moyenne) afin d’augmenter le bon cholestérol et brûler l’excédant de graisses pour contrecarrer le mauvais cholestérol car la sédentarité ainsi que l’excès de poids et le tabagisme sont des facteurs déclenchants. Il faut manger plus sainement – privilégier les légumes et les fruits – limiter sa consommation de sucres, (soda, coca, etc.)- éviter d’acheter des plats tout préparé, limiter les plats en sauce, les viandes (aujourd’hui on ne sait plus manger sans viande), privilégier les poissons, éviter les laits entiers, le beurre, la margarine, réduire sa consommation de sel et préférer les épices et herbes aromatiques, bannir les boissons alcoolisées. Pourtant un tiers seulement du cholestérol sanguin provient de l’alimentation, donc le régime intervient sur ce tiers et pour le reste ? C’est le foie qui en synthétise le plus, donc le foie produirait plus de cholestérol qu’il n’en faudrait ! On peut se poser des questions?

En ce qui concerne les triglycérides :

Les triglycérides sont des autres graisses du sang qui présentent aussi un danger. Ils proviennent des graisses alimentaires directement retrouvées dans le sang, mais ce sont exclusivement les sucres et l’alcool qui en sont responsables et les facteurs déclenchant. Donc surveiller sa consommation en cas de taux élevé de triglycérides durant les périodes de fête de fin d’année etc. Ce que l’on consomme aujourd’hui est moins sain (pesticides, additifs, colorants, sucres rapides, etc.…) que par le passé.



Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.