Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_bugrane

Goutte

Image Ononis Spinosa - Bugrane - Arrête - Boeuf

Goutte : Maladie se manifestant par une rougeur et une douleur vive touchant une articulation (celle du gros orteil, le plus souvent), due à une accumulation de cristaux d’acide urique.
L’accès de goutte aiguë peut survenir sans raison apparente, à la suite de certaines causes déclenchantes : écart de régime, émotion vive, infection, surmenage, intempéries. Souvent le malade est averti de l’imminence de l’accès par des sensations souvent indéfinissables, lourdeur d’un membre, nervosité, fatigue, insomnie, troubles digestifs.

Voir à Frêne

L’hérédité : la goutte est inscrite dans le patrimoine de ses victimes : encore 1/3 des goutteux reconnaissent des parents goutteux- Régime et sédentarité : un régime trop riche principalement en graisse, l’éthylisme, la sédentarité favorisent la goutte.
L’accès typique attaque le gros orteil, la nuit, brutalement, en quelques heures, le malade est en proie à des douleurs atroces, exacerbées par le moindre contact, empêchant le sommeil. La crise dure quelques jours (5 à 10) avec recrudescence nocturne, puis les signes inflammatoires disparaissent. L’accès de goutte s’accompagne en règle de troubles digestifs et d’une accélération de la vitesse de sédimentation.
L’accès de goutte affecte parfois un autre aspect atteignant le pied, la cheville, le genou, les mains voire le coude, parfois les bourses séreuses , les tendons , quelques poly articulaires. L’accumulation de l’acide urique dans les humeurs est responsable des tophis : concrétions uratiques (petits nodules arrondis dus à des dépôts d’urates) visibles sous la peau, d’apparition tardive (10 ans en moyenne après la première crise), siégeant surtout au pavillon de l’oreille, aux coudes, aux mains.

photo_raisin_d_ours

Image Arctostahylos Uva Ursi - Busserole- Raisin - d'Ours

Acide urique :
Déchet du métabolisme normalement éliminé par les reins.
Son accumulation peut provoquer une crise de goutte. L’acide urique peut également former des calculs dans les voies urinaires.
la goutte est appelée «  la maladie des rois » parce qu’elle semblait se manifester surtout chez les personnes qui mangeaient des mets très riches et buvaient beaucoup d’alcool. On sait que cet excès provient d’une trop grande production par l’organisme, d’acide urique ou d’une excrétion insuffisante de l’acide urique dans l’urine. Les femmes ont un taux d’acide urique plus bas que les hommes. C’est la raison pour laquelle elles sont moins touchées par la goutte.

Voir à Ortie

L’acide urique est une substance produite naturellement par le corps lors de la dégradation des purines, qui proviennent elles-mêmes de deux sources : le renouvellement des cellules et l’alimentation. Le corps humain produit chaque jour des millions de cellules. Lorsque ces cellules meurent, elles produisent des purines qui, pour la plupart, sont recyclées par l’organisme. Une de ces purines, l’acide urique, ne peut cependant pas être recyclée et est normalement éliminée dans l’urine. On estime que les deux tiers des purines proviennent de la dégradation des cellules. L’autre tiers provient de l’alimentation. En effet, certains aliments sont particulièrement riches en purines et provoquent une augmentation du taux d’acide urique lorsqu’ils sont digérés.

Causes : l’excès d’acide urique peut provenir de :

Voir à Primevère

- la consommation de certains médicaments ou du régime alimentaire
- d’une maladie secondaire comme le psoriasis
- d’un régime riche en protéines et en purines
- de la consommation d’alcool (additionnée à d’autres causes)
- les traitements de chimiothérapie, en détruisant un grand nombre de cellules, augmentent aussi le rejet des purines.
- Les personnes qui jeûnent et qui ont subi une perte de poids rapide présentent aussi un taux élevé d’acide urique.
-L’obésité est souvent reliée à un excès d’acide urique dans le sang. Une perte de poids progressive peut aider à diminuer le taux d’acide urique. Il faut cependant éviter une perte de poids très rapide qui a exactement l’effet contraire en diminuant son excrétion.

Aromathérapie

photo_primevere

Image Primula Veris - Primevère - Coucou

Voie orale : 2 à 3 gouttes de génévrier (juniperus communis)antiseptique urinaire - diurétique uricolytique (favorise l’excrétion de l’acide urique et des toxines) : 2 à 3 fois par jour dans 1 cuillerée à café de miel.

Voir à Genevrier

Attention : Genévrier : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante. Pas d’usage prolongé sans avis médical

En application locale, préparation :2 gouttes d'hélichryse( helichrysum italicum ssp serotinum) anti-phlébitique + 1 goutte de menthe poivrée (mentha piperita)anesthésique- analgésique- (anti-douleur)- calmant des démangeaisons + 3 gouttes d’eucalyptus citronné ( eucalyptus citriodora) anti-inflammatoire puissant : en application locale sur la zone douloureuse 2 à 3 x par jour.

Attention :Hélichryse : déconseillé chez la femme enceinte et allaitant, pas d’usage prolongé sans avis médical.
Menthe poivrée : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante.
Eucalyptus citronné : déconseillé dans les 3 premiers mois de la grossesse

Phytothérapie

photo_potentille

Image Potentilla Erecta - Tormentille Commune - Potentille Tormentille

Tisanes pour la goutte :

- Bugrane 10 gr + ortie (racines) 10 gr + raisins d’ours (feuilles) 10 gr + bouleau (feuilles) 10 gr + rosier (fruits) 10 gr + primevère 10 gr : une cuillère à café de ce mélange réduit en poudre par tasse d’eau, bouillir 5 minutes, prendre pendant 2 à 3 semaines une tasse le matin à jeun et le soir
- racine de consoude 20 gr + souche de tormentille 20 gr : emploi comme ci-dessus - plantain 20 gr + bouleau 20 gr + ortie (feuilles) 10 gr + boucage (racine) 20 gr+ millefeuilles (fleurs) 10 gr + genièvre (baies) 25 gr : emploi comme ci-dessus

Voir à Achilée Millefeuilles

- Les aliments à éviter : les abats comme la cervelle, le cœur, le foie, le ris de veau et les rognons, les anchois, les crevettes, le hareng , le maquereau , les sardines, le gibier, les extraits de viande et les sauces brunes sont les aliments les plus riches en purines. Le chou-fleur, les épinards et les petits pois, les volailles, les asperges, les champignons, les fruits de mer etc. contiennent aussi des purines. Supprimez l’alcool ; veillez à une hygiène de vie en combattant la sédentarité : - activité physique recommandée

photo_petite_centauree

Image Erythraea Centaurium - Petite centaurée - Auteur Hans Hillewaert

- Acide urique en excès:

tisanes :
- boucage 10 gr + - chiendent(racines ) 10 gr + - impératoire- 10 gr + - genièvre- 10 gr + - menthe sauvage 5 gr + - reine-des-prés 5 gr + - acore vrai (racines) 5 gr + - ortie jaune 5gr +- petite centaurée 10 gr + - réglisse (bois) 10 gr : une cuillerée à café de ce mélange réduit en poudre par tasse d’eau : bouillir 7 minutes et laisser infuser 10 minutes ; une tasse 4 fois par jour , faire une cure de 2 à 3 semaines.

Ou :
- bouleau (feuilles) 25 gr + - frêne 20 gr + - genêt 20 gr + - bourse-à-pasteur 15 gr + - raisin d’ours (feuilles) 15 gr + - petite centaurée15 gr : emploi comme ci-dessus mais faire bouillir 5 minutes seulement.

Les préparations à base de baies, de bois ou de cendres de genévrier stimulent le travail des reins, accroissent le volume des urines, favorisent l’élimination de l’acide urique et des toxines : une poignée de baies de genévrier dans 2 litres d’eau bouillante : infuser 10 minutes ou bien manger quelques baies de genévrier chaque jour.

Voir à Lamier Jaune

Conseils :
Les doses ne seront augmentées que progressivement afin d’éprouver la sensibilité de l’organisme à leur égard.En effet, le genévrier possède une action spécifique sur le rein : il pourrait avoir des effets pernicieux dans les cas ou cet organe est lui-même atteint, causer de l’hématurie, de l’albuminurie, des accidents divers. Un état inflammatoire des reins est contre-indiqué à l’emploi du genévrier. Les urines prennent une odeur de violette lorsqu’on utilise le genévrier.

Phytopsychothérapie

photo_petit_boucage

Image

Pimpinella Saxifraga - Petit Boucage



ll faut toujours savoir dépenser le surplus de ce que l’on a engrangé sous peine de douloureuses représailles !

Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.