Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_prunellier

Hémorroïdes

Image Prunus Spinosa - Prunellier

Hémorroïdes : les hémorroïdes ne sont pas autre chose que des varices localisées à la région de l’anus, c’est-à-dire des dilatations plus ou moins importantes des veines de la région anale qui est extrêmement riche en vaisseaux sanguins. Ces dilatations repoussent la peau à l’extérieur, en doigt de gant, et créent ainsi, sur le pourtour de l’anus, les bourrelets hémorroïdaires. Il existe deux types d’hémorroïdes : les hémorroïdes externes situées sous la peau à la limite de la fesse (on les voit si on écarte le pli fessier), et les hémorroïdes internes qui au contraire, se trouvent dans le canal de l’anus, on ne peut les apercevoir qu’à l’aide d’un instrument spécial : l’anuscope

Voir à Ortie

La cause des hémorroïdesest souvent liée aux maladies du foie, qui empêchent le sang veineux de rejoindre le cœur : à ce titre les cirrhoses du foie provoquent presque toujours des hémorroïdes, il en est de même pour l’hypertension artérielle.

photo_souci

Image Calendula Officinalis - Souci Officinal

Nous retiendrons que les hémorroïdes ne relèvent pas d’une affection bénigne puisqu’elles peuvent dans certains cas n’être que le signe d’une maladie plus importante.

Voir à Gaillet

Les hémorroïdes sont particulièrement fréquentes chez les obèses, les sédentaires, les gros mangeurs, chez les personnes sujettes aux troubles intestinaux, les personnes qui souffrent d’une constipation chronique pour qui la gêne à l’évacuation intestinale amène d’énormes dilatations veineuses lors de la défection. Chez les diarrhéiques, l’irritation de l’anus par les selles fréquentes, provoque les mêmes troubles.
Par quels signes se traduisent-elles ? : Par des poussées hémorroïdaires, survenant comme toujours, à la suite d’un excès alimentaire, d’une crise de constipation et parfois sans cause appréciable. Attention aux complications…

Voir à Achilée

Aromathérapie

photo_chicoree

Image Cichorium Intybus - Chicorée Sauvage

Commons licenceCC-BY-SA par auteur :Jeffdelonge

En massage local : 40 gouttes de cyprès( cupressus sempervirens ), décongestionnant veineux, cicatrisant + 20 gouttes de lavande vraie (lavandula angustifolia), calmante, antiseptique, diluées dans 30 ml ( 5 cuillères à soupe) d’huile d’amande douce, application 3 fois par jour en massage locale.

Voir à Cypres

Attention : Cyprès, déconseillé chez la femme enceinte et allaitante et chez les enfants de moins de 12 ans. Pas d’usage prolongé sans avis médical, formellement contre-indiqué dans les pathologies cancéreuses hormono dépendantes

Voie orale:1 goutte de cyprès( cupressus sempervirens), décongestionnant veineux, vasoconstricteur + 1 goutte de romarin ( rosmarinus officinalus verbénone), tonique circulatoire, 3 fois par jour dans 1 cuillerée à café de miel.

Attention : Cyprès : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante et chez les enfants de moins de 12 ans Pas d’usage prolongé sans avis médical, formellement contre-indiqué dans les pathologies cancéreuses hormono dépendantes. Romarin : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante et chez les enfants de moins de 12 ans, formellement contre-indiqué dans les pathologies cancéreuses hormono dépendantes. Pas d’usage prolongé sans avis médical

Phytothérapie

photo_chien_dent

Image Agropyrum Repens - Chiendent - Dent de Lion

Voie orale soit :

Ortie(feuilles) 20 gr + bouleau ( feuilles) 20 gr + prêle 20 gr + genièvre (baies) 20 gr + chicoré(racine) 20 gr + chiendent (racine) 20 gr + pissenlit (racine) 20 gr : réduire en poudre, compter 1 cuillère à café par tasse d’eau, faire bouillir 2 minutes , laisser infuser 5 minutes, boire 1 tasse 1 heure avant les 3 repas jusqu’à guérison.

-Ou : calendula (fleurs du souci) 25 gr + guimauve (feuilles) 20 gr + prunellier (fleurs) 20 gr + plantain 15 gr + millefeuille 15 gr + bourdaine (écorce) 15 gr : prendre une cuillerée à café du mélange réduit en poudre par tasse d’eau, faire bouillir 5 minutes, laisser infuser cinq minutes ; en boire une tasse matin et soir à jeun. Toute tisane apporte un résultat plus prononcé si l’on en boit par petites doses toutes les heures de la journée.

Voir à Plantain

Lorsque persiste un trouble des fonctions excrémentielles, autrement dit, si l’émission des selles ou des urines n’est pas normale, les substances nuisibles restent dans le corps. Il faut dans ce cas boire tantôt une tisane diurétique, tantôt une autre d’effet laxatif.

Phytopsychothérapie

photo_ortie

Urtica Dioica - Ortie Piquante

Commons licenceCC-BY-SA par auteur :Jeffdelonge

Traitement des hémorroïdes simples :
L’hygiène alimentaire a une grosse importance : évitez les gros repas, les banquets, supprimez alcools et apéritifs, café et excitants, rayez les aliments épicés et poivrés de vos menus. La marche, les exercices physiques, dans des limites raisonnables, favorisent la circulation du sang. Surveillez votre intestin, en traitant avec soin une constipation qui, nous l’avons vu, est souvent à l’origine des hémorroïdes , mais évitez les laxatifs violents qui aggravent au contraire les hémorroïdes ; l’huile d’olive, l’huile de paraffine , sont au contraire indiquées car non irritants. La poussée hémorroïdaire réagit souvent très bien aux bains de siège chauds, aux compresses chaudes.

Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.