Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

Lavande

Lavandula Officinalis (lavande vraie)

photo_lavande

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Sten Porse

Qui n’a pas souvenir de ces petits sacs de fleurs de lavande, enfilés entre les piles de linges et de draps dans les armoires de chambre à coucher qu’ils parfumaient d’une odeur qui rappelle les dernières vacances passées sous le soleil chaud du midi. Bien que la lavande affectionne la chaleur du sud de la France et celle de l’Italie, elle résiste aux rigueurs des hivers du nord. Elle y fleurit de juillet à août.

Propriétés :

Antiseptique, antispasmodique, diurétique, antiseptique, vulnéraire, calmante, insomnies, dépressions, antibactérienne, plaies, brûlures, escarres, vertiges, coqueluche, bronchites, grippes.

photo_lavande

Utilisations :

Réputée contre les maladies nerveuses, elle s’utilise aussi contre les migraines. L’infusion se prépare d’une cuillerée à café de fleurs sèches de lavande par tasse d’eau bouillante, 3 à 4 tasses par jour loin des repas.

Préparation pour fièvres éruptives et maladies infectieuses :

Mélanger et réduire en poudre grossière, 10g de fleurs de lavande, 5 g de fleurs de souci, 5g de bourrache, 5g de fleurs de genêt, 5g de pensée sauvage.

En infusion :

Compter une cuillerée à soupe de ce mélange par tasse d’eau bouillante, en consommer 3 à 4 tasses par jour.

L’huile essentielle de lavande est une huile majeure en aromathérapie, voir ce chapitre !




Linaire

Linaria Vulgaris

photo_linaire

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Echtes Leinkraut

Cette belle plante , la linaire peut pousser dans les milieux les plus inattendus, dans les pierres, sur des talus

Floraison : de juin à octobre, fleurs d’un jaune souffre lumineux, en grappe ou en épis

Propriétés :

Anti-hémorroïdaire, hémorroïdes, dartres, dépuratif, laxatif, diurétique, anti-inflammatoire.



photo_linaire

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Domaine Public Auteur : Otto Wilhelm

Utilisation

La linaire est utilisée pour soigner la prostate et les difficultés d’uriner, les phlébites, les éruptions cutanées, les hémorroïdes, les ulcères variqueux.

En infusion :

20 g de sommités fleuries de linaire par litre d’eau bouillante, 3 tasses par jour.



Huile de linaire pour usage externe :

Remplir un bocal de sommités fleuries de linaire, couvrir d’une bonne huile bio (tournesol, olive, etc.), fermer et exposer au soleil une dizaine de jours, filtrer et conserver en flacons étanches.





Lierre Terrestre

Glechoma Hederacea

photo_lierreterrestre

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Jean-François Gaffard

Saura-t-on un jour se pencher sur ce qui semble insignifiant. C’est l’image qu’on pourrait se faire de cette plante tellement rampante et proliférante, qu’on la piétine sans pouvoir imaginer un instant qu’elle puisse avoir de quelconques vertus. Et pourtant !




Si le parfum de ses fleurs violacées qui s épanouissent de mars à juin, ne saurait attirer, ses petites feuilles en forme de cœur laissent à penser à ce qu’elle est capable de donner. Il est à rappeler que son nom de lierre ne lui apporte aucun lien commun avec le lierre grimpant.








photo_lierreterrestre



Propriétés :

Diurétique, antispasmodique, rhinite allergique, affections pulmonaires, bronchites chroniques, laryngites , crachement de sang, asthme, rhume des foins, goutte, anti-cellulitique, troubles de la ménopause.

Utilisation

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Domaine Public Auteur : Otto Wilhelm

Décoction de lierre terrestre

Faire bouillir quelques minutes 15 grammes de sommités fleuries de lierre terrestre dans 1 litre d’eau ( contre la cellulite) ou de lait, laisser infuser un quart d’heure, sucrer de préférence avec du miel, en prendre 2 à 3 tasses par jour.

Attention : pas d’usage prolongé : risque de diarrhée.




Laurier

Laurus Nobilis

photo_lauriernontoxique

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Domaine Public:Auteur : Otto Wilhelm

Il ne faut surtout pas le confondre avec le laurier cerise et le laurier rose qui sont très toxiques, tant par contact que par ingestion. Comme bien d’autres plantes telles que le thym, les clous de girofle, les baies de genévrier, l’ail, le persil, le cumin, etc., son utilisation courante comme condiment, en fait souvent oublier ses vertus médicinales.
Souvent connu comme buisson, le laurier est un arbre magnifique qui peut atteindre 10m de haut. On reste toujours impressionné par le feu de branches de laurier, du crépitement qu’il provoque et des odeurs puissantes qu’il dégage.



Propriétés :

Analgésique (qui calme la douleur), anti-inflammatoire, antiseptique, digestif, diurétique, tonique, Indigestion pénible, gaz, coliques, coliques néphrétiques, en friction contre les rhumatismes, contre l’anémie, la grippe, les bronchites chroniques.
En externe, son huile est efficace pour soigner les foulures, les douleurs rhumatismales et musculaires, les furoncles, panaris et hémorroïdes.

Il ne doit pas être utilisé en cas d’inflammations internes !

Utilisation

photo_laurier

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Yann

Infusion :
Une infusion simple à préparer, préconisée par le docteur Leclerc (1954), pour ranimer la vie éprouvée en donnant au sang plus d’activité : verser un demi-litre d’eau bouillante sur 4g de feuilles de laurier réduits en poudre grossière additionnés de 8g d’écorces sèches d’orange, laisser infuser un quart d’heure, 3 à 4 tasses sucrées au miel, par jour. A défaut d’orange, le laurier seul reste efficace.

Pour usage externe 

En massage :
L’huile des baies est salutaire pour les contusions, foulures, les douleurs rhumatismales, musculaires, sur les furoncles, hémorroïdes, panaris, goutte, etc.

En bains : Préparer une décoction de 30 mn dans une casserole couverte, à raison de 20g de feuilles (ou 10 g de baies broyées) pour un litre d’eau. Incorporer à l’eau du bain ou utiliser en compresse sur les plaies et ulcères.

Préparation de l’huile de baies : (méthode antique) Remplir à moitié un récipient allant au feu, de baies de laurier, préalablement écrasées, couvrir d’eau au ¾ et faire bouillir pendant ½ heure. Passer au chinois à chaud sur un récipient allongé (ex : verre mesureur), laisser décanter, une huile verte remontera à la surface. Collecter cette huile avec soin, pour éviter que trop d’eau y soit mélangée. Réchauffer cette huile au bain-marie le temps nécessaire pour en extraire l’eau résiduelle. Mettre en flacon étanche et stocker à l’abri de la lumière.

photo_laurierrosetoxiquemortel

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Jean Tosti

Le Laurier rose (Nerium oleander) est un arbuste de la famille des Apocynacées originaire de la rive sud de la mer Méditerranée. Il s'agit de la seule espèce du genre Nerium. Il est parfois appelé Oléandre et plus rarement Rosage ou Nérion ou Lauraine.

Le Laurier rose est une des plantes les plus dangereuses dont toutes les parties sont très toxiques (présence d'hétérosides cardiotoniques). Le composé le plus caractéristique du laurier rose est l'oléandrine, un hétéroside à structure stéroïdique, qui ressemble beaucoup du point de vue chimique et pharmacologique à l'ouabaïne et à la digoxine, deux cardiotoniques très utilisés en cas d'insuffisance cardiaque.

Voir article wikipédia







Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.