Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_carline

Pharyngite

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Jean Tosti

Carlina Acaulis - Carline (on utilise en général les racines

Le rôle du pharynx englobe plusieurs fonctions essentielles et se situe particulièrement au niveau de la déglutition. Il pourrait se caractériser par un mouvement réflexe. La base de la langue en s’appliquant contre le palais, chasse le bol alimentaire vers le canal pharyngo -œsophagien. Le pharynx s’élève au-devant du bol, puis en contractant le pousse dans l’œsophage. Pendant ce passage, les communications avec la bouche, les fosses nasales et le larynx sont oblitérés. Pendant la respiration nasale, le pharynx est immobile, le voile se relève au cours de la respiration buccale.

Voir à Plantain

Lors de la phonation, le pharynx a un rôle de cavité de résonance, et le voile joue un rôle actif en excluant ou non les fosses nasales et leur arrière-fond. Pour l’audition, la trompe d’Eustache s’ouvre au deuxième temps de la déglutition (qui s’appelle un temps pharyngien).On pourrait dire que le pharynx est un carrefour entre les voies aériennes (de la cavité nasale au larynx) et les voies digestives (de la cavité orale ou bouche à l’œsophage). Dans cet espace, on y distingue l’ouverture de la trompe d’eustache ou tube auditif qui le met en communication avec l’oreille moyenne au niveau de la caisse du tympan.

photo_fleur_de_thym

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Kurt Stûber

Thymus - Thym - Fleur

La cavité buccale est un peu le témoin de la bonne santé de l’organisme. Le pharynx supporte les fonctions de la déglutition, la respiration, la phonation, l’audition.

Les symptômes :

La pharyngite se caractérise par un écoulement nasal clair ensuite jaune, accompagnée de fièvre entre 38° et 40°, de maux de gorge et souvent une toux sèche apparaît, normale puisque gorge irritée. Chez l’enfant, la pharyngite prend plutôt la forme de rhino puisqu’elle se développe dans la partie supérieure du pharynx (rhino-pharynx) et chez l’adolescent, elle prend la forme d’angine (partie basse atteinte). En général, elle se guérit au bout d’une semaine.

La pharyngite est une inflammation du pharynx, elle est le plus souvent virale. Elle peut dans certains cas être le signe avant coureur de l’angine ou amygdalite (amygdales palatines). Il est évident que seule les angines bactériennes devraient nécessiter un traitement antibiotique et parmi celles-ci, il semble préférable de ne réserver ce traitement que si le Streptocoque bêta hémolytique du groupe A est retrouvé.

Voir à Sauge

La sensation de fausse présence, de boule dans la gorge, de gêne de la déglutition à vide, peut relever d’un problème psychique. Bien évidemment, un examen minutieux sera pratiqué pour rechercher d’autres causes éventuelles, par exemple si cela n’est pas du à une carie dentaire, un début d’otite etc.…Mais l’essentiel réside dans le fait que la personne souffrant de douleur vive au fond de la gorge devra être rassurée sur la bénignité de son affection.

Aromathérapie

photo_feuilles_de_ronces

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Denis Barthel

Rubus Fruticosus - Mûrier - Ronces (feuilles de ronces mélangées avec de la sauge)

En inhalation :

2 gouttes de niaouli (melaleuca quinquenervia CT), antivirale, anti-mycobactérienne + 2 gouttes d’eucalyptus radié (eucalyptus radiata), anticatarrhale (qui agit contre les inflammations des muqueuses avec sécrétion importante), antitussive (contre la toux), décongestionnant des muqueuses des sinus + 2 gouttes de thym thymol (thymus vulgaris), anti-infectieux puissant, surtout pour les infections à répétitions : dans un bol d’eau bouillante ; inhaler avec une serviette sur la tête, 2 à 3 fois par jour pendant 2 jours.

Voir à Thym Thymol

En massage:

2 gouttes d'eucalyptus radié(eucalyptus radiata), anti-infectieux, antitussive, antivirale + 2 gouttes d’eucalyptus globuleux (eucalyptus globulus), antibactérienne + 2 gouttes de tea-tree (melaleuca alternifolia), anti-inflammatoire, anti-bactérien : mélangées à un quart de bol d’huile d’amande douce ou autres, en prendre ½ cuillérée à café dans le creux de la main ; en massage du cou, du plexus solaire et du haut du dos, toutes les deux heures environ ; pendant 2 à 3 jours.

Voie orale:

1 à 2 gouttes de sarriette(satureja montana), renforce l’immunité, anti-infectieuse, antivirale, antifongique, antibactérienne : sur 1 sucre ou, mieux, dans 1 cuillerée à café de miel, 3 fois par jour, pendant 2 à 3 jours. (Remède puissant réservé à l’adulte)

Voir à Eucalyptus Globulus

Attention : Sarriette - thym thymol – niouli - eucalyptus radié - eucalyptus globulus - tea-tree : déconseillés chez la femme enceinte et allaitante et chez les enfants de moins de 8 ans.

Phytothérapie

photo_fleur_de_ronces

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Luc Viatour

Rubus Fruticosus - Mûrier-Ronces

En gargarisme :

- Laisser dans la bouche le plus longtemps possible le résultat d’une décoction très concentrée et bien filtrée de feuilles de ronces (mûriers), analgésique (anti-douleur), pour angines, pharyngite, aphtes, inflammations des gencives, maux de dents : pour un litre d’eau froide, mettre au moins 60 gr de feuilles de ronce (on en trouve presque toute l’année), faire cuire au moins 30 minutes, filtrer, se gargariser plusieurs fois par jour jusqu’à nette amélioration.

Voir à Verveine

Ou :

- Plantain major, anti-catarrhal (contre les inflammations des muqueuses), adoucissant, tonifiant des muqueuses, anti-stress : 60 grammes de plantain dans un litre d’eau froide, faire cuire 5 minutes, filtrer, boire 2 à 3 tasses par jour et s’en gargariser plusieurs fois par jour, si possible, alterner avec les feuilles de ronces (ci-dessus)

Ou :

- Boucage (racines) : 25 grammes + carline (racines) : 20 grammes + verveine : 10 grammes + sauge : 15 grammes : une cuillerée à café de ce mélange réduit en poudre, par tasse d’eau ; faire bouillir 10 minutes et se gargariser plusieurs fois par jour.



Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.