Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

Plantain Majeur

Plantago Major

Plantain Lancéolé

Plantago Lanceolata

Noms communs (Herbe au charpentier, Herbe à cinq cotes, Herbe à cinq coutures, oreille de lièvre)

photo_plantain

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Bernd Haynold

Histoire:

Son nom plantago vient du latin planta qui indique la plante des pieds ; en effet si vous observez les feuilles de plantain major, vous constaterez la ressemblance. Le plantain est très répandu dans nos régions et pousse spontanément dans les champs et pâturages, en bordure et au milieu des chemins. Vous remarquerez alors que cette plante se développe en forme de rosette à la surface du sol, comme l’empreinte d’un pas d’où l’origine de son nom.

Originaire des pays d’Asie, plus de vingt espèces de plantain poussent en France. Très répandue sur la planète, la plante est utilisée depuis les temps les plus anciens. Pline l’Ancien, (auteur et naturaliste , botaniste romain, né en 23 , mort en 79 lors de l’éruption du Vésuve) assurait que si l’on plaçait plusieurs morceaux de chair dans un pot avec du plantain, ils pouvaient se ressouder !

Lorsque les colons français et anglais débarquèrent en Amérique, des semences de plantain s’étaient glissées clandestinement aux semelles de leurs chaussures et c’est de cette manière qu’il se serait ensemencé dans les chemins. Les indiens l’avait tout de suite surnommé « pied de l’homme blanc ». Il est à noter que c’est bien une des rares fois où les indiens reconnaissaient aux blancs un certain pouvoir.

Croyances populaires :

photo_plantainmajor

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Rasbak

La légende raconte qu’un tailleur avait vendu son âme au diable. En échange, le malin devait le couvrir d’or et de richesses. Il lui accorda une dizaine d’années pour profiter de ce trésor avant de prendre possession de son âme. Mais une clause précisait que si le tailleur pouvait lui présenter une couture si fine que ses yeux de diable ne pouvaient l’apercevoir, qu’il serait libéré et garderait son âme. Le tailleur qui avait peur d’être damné eut l’idée de s’adresser aux fées. L’une d’entre elles courut ramasser des plantes, les cousit ensemble avec des points si fins que Satan n’arriva pas à les découvrir sous les nervures de la feuille qu’on lui présenta.

C’est pourquoi le plantain hérita du nom d’herbe à cinq coutures.

La deuxième version s’avère plus logique :

Si vous déchirez une feuille de plantain dans le sens de la longueur, chacun des morceaux présentera des fils prêts à se raccorder, d’où son nom d’herbe à cinq coutures.

En Angleterre, on suspendait des pieds de plantain dans les carrosses afin de protéger les voyageurs de tout incident

Beaucoup de nos anciens assurent que les belettes, avant d’attaquer les vipères, se roulent sur des touffes de plantain afin de se prémunir de leur venin.

Description

Le grand plantain ou plantain major, appelé aussi communément queue de rat et plante aux oiseaux, a des feuilles disposées en rosette qui sont larges et ovales. La hampe est dépourvue de feuilles, portant l’inflorescence au sommet. Le fruit est une capsule contenant des graines de couleur foncée. Elle est relativement résistante aux herbicides.

Le plantain lancéolé ou herbe à cinq coutures a des feuilles allongées (en forme de lance) et des petites fleurs au bout des tiges. La hampe est dépourvue également de feuilles et porte des très petites fleurs.

C’est le plantain majeur qui est le plus employé bien qu’on attribue aux autres espèces les mêmes propriétés médicinales. Recommandations : le grand plantain et le plantain lancéolé doivent être employés frais de préférence (ce qui n’est pas compliqué puisque le plantain peut se récolter 10 mois sur 12). Mais il est, bien sûr, préférable de cueillir le plantain à la floraison, au printemps et loin de toute pollution. Les feuilles doivent être soigneusement lavées. Pour les sécher, on les place au soleil ou dans un four chaud.

photo_plantainlanceole

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Jean-François Gaffard

Utilisations :

En salade : préférez les jeunes feuilles que vous couperez en fines lamelles dans le sens de la largeur que vous ajouterez ensuite à votre salade. Le goût est légèrement amer.

En soupe: cueillir ½ passoire de feuilles, ajouter un poireau, 5 pommes de terre, 2 gousses d’ail, 1,5 litre d’eau, saler faire cuire ¾ d’heure, ajouter une branche de persil, mixer, servir dans les assiettes avec une cuillerée de crème.

En infusion : contre la grippe, la bronchite, la toux, la constipation…, compter 20 g de parties aériennes fraîches (ou 10g de plantes sèches) pour 1 litre d’eau frémissante, laisser infuser 10 mn, prendre 3 à 4 tasses par jour.

En décoction : pour gargarisme ou tisane : 20 à 30 g de plante entière fraîche et bien lavée (feuilles, fleurs, racines) dans 1 litre d'eau, laissez bouillir 10 minutes. 1 tasse à chaque repas.

En collyre : utiliser le principe de la décoction en réduisant bien sûr les proportions, laisser refroidir, filtrer soigneusement et appliquer quelques gouttes dans les yeux, plusieurs fois par jour.

En friction : frotter et masser la peau avec des feuilles fraîches. Laisser agir quelques heures avant de rincer sans savon.

En compresses et cataplasmes : appliquer directement des feuilles fraîches sur les plaies, les varices, les piqûres, les articulations (rhumatismes), etc.

En sirop : laver 250 g de feuilles fraîches, les mixer finement et mélanger à du miel à quantité égale. Faites cuire à feu doux pendant 20 minutes. Conserver au réfrigérateur. Contre la grippe, la bronchite, maux de gorge, etc., prendre 1 cuillérée à café plusieurs fois par jour, pure ou mélangée à un verre d’eau (accompagne bien les grogs).

Propriétés

Plantain Majeur

photo_plante_baies_de_genevrier

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Domaine public Auteur : Otto Wilhelm

Les feuilles de plantain contiennent entre autre des mucilages qui freinent l’appétit et active le transit intestinal. Elles sont anti-inflammatoires, antimicrobiennes et antiallergiques et renferment des vitamines du groupe B (B1, B2, et PP) et des vitamines A.

Le plantain grâce à sa composition est un antihistaminique très utile dans les cas de rhinite allergique Plusieurs témoignages de personnes souffrant de rhume de foins et de fréquentes allergies (yeux gonflés, larmoiements, nez qui coule) ont mis un terme aux récidives grâce au plantain majeur. Paradoxalement, alors que le pollen de plantain peut être aussi l’un des responsables du rhume des foins, la plante est l’un des meilleurs anti-allergiques naturels et un puissant stimulant du système immunitaire.

Le plantain est surtout indiqué dans les inflammations des voies respiratoires, des muqueuses de la bouche et du pharynx. Donc, on l’emploie utilement dans la bronchite, la laryngite, la pharyngite, la coqueluche, il calme la toux sèche et facilite l’expectoration. Il est un excellent purificateur des poumons et de l’estomac  et un excellent reconstituant général. Le plantain était considéré comme une plante majeure jusqu’au 20ème siècle, aujourd’hui tombée dans l’oubli, elle était pourtant employée pour lutter contre la grippe.

Le plantain est bien connu aussi :

Le jus contient un antihistaminique local assez puissant pour stopper net toute réaction d'inflammation locale (piqûres de guêpe, par exemple).  Sinon il contient aussi, parait-il, une sorte d'anti-poison à usage universel mais ça reste à prouver

En externe, on l’utilise pour stopper les saignements, cicatriser les blessures, soulager les piqûres et les rhumatismes. C’est un excellent collyre pour défatiguer les yeux et lutter contre l'inflammation des paupières et la conjonctivite.

Comme si tant d'indications ne suffisaient pas, le plantain est aussi prescrit pour lutter contre le saignement des voies urinaires, l'ulcère gastro-duodénal et la consolidation des fractures

Il agit favorablement dans les régimes amincissants puisque, d'une part, il régule l'appétit et le transit intestinal et que, d'autre part, diurétique et circulatoire, il facilite toutes les fonctions éliminatrices de l'organisme.

Il n’existe pas d’effets secondaires liés au plantain qu’il soit pris seul ou avec un médicament.

Conseils :

Toutefois, par prudence, on le déconseille aux femmes enceintes car il pourrait avoir un effet stimulant sur l'utérus. Seul effet indésirable, à haute dose, le plantain peut être un laxatif mal contrôlé.



Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.