Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_primevere

Polyarthrite

Commons licenceCC-BY-SA par auteur :

Primela Officinalis - Primevère Officinale

La polyarthrite : se caractérise par l’atteinte douloureuse et inflammatoire de plusieurs articulations (mains et poignets notamment). La polyarthrite touche la femme le plus souvent entre 35 et 55 ans. 0.5 % de la population en serait atteinte. La polyarthrite est appelée quelquefois rhumatisme déformant, elle évolue en poussées, l’état général s’en ressent, chez les personnes âgées. Si la maladie continue d’évoluer, elle peut occasionner des déformations assez importantes, l’ankylose (diminution plus ou moins complète de la liberté de mouvement d’une ou des articulation) entraîne une infirmité.

Voir à Primevère

Mais ne soyons pas trop pessimiste, pour éviter de présenter une incapacité au travail, le diagnostic doit être posé précocement pour freiner l’évolution et éviter au maximum les déformations. La radiographie ne permet pas toujours de poser d’emblée le diagnostic de polyarthrite car au début de la maladie, l’inflammation n’a pas encore provoqué les lésions du cartilage articulaire et n’apparaissent pas à l’image malgré les douleurs.

Voir à Menthe

Le rhumatisme peut aussi provoquer une inflammation de la synovie. Synovie : liquide d’aspect filant qui lubrifie les articulations et permet de faciliter le glissement pendant les mouvements ; synoviale : membrane que l’on rencontre à la face profondes des capsules articulaires et des gaines tendineuses ; épanchement de synovie : important gonflement de l’articulation, augmentation du liquide synovial, présence d’eau dans l’articulation, la membrane synoviale s’épaissit puis laisse entrer du liquide et certains éléments du sang dans l’articulation ,( ce qui explique l’enflure), ensuite l’inflammation se propage au cartilage, à la capsule , aux tendons , aux ligaments, aux muscles et aux os. La destruction de l’os et du cartilage peut survenir.

photo_solidage

Commons licenceCC-BY-SA par auteur :Stéphane Tasson

Solidago Virgaurea - Gerbe d'or

La polyarthrite peut se manifester la nuit, accompagnée de raideur matinale atteignant surtout les mains, elle peut survenir par crise aiguë ou de façon progressive. D’autres articulations peuvent être touchées : les poignets, les coudes, la nuque, les épaules, la mâchoire , les pieds , les chevilles et les hanches, la colonne vertébrale est épargnée.

Des périodes de poussées, puis des périodes d’accalmies caractérisent la polyarthrite, mais elle demeure néanmoins active. Parfois, les articulations sont si enflées et si douloureuses qu’il est impossible d’effectuer certaines tâches quotidiennes (comme s’habiller, marcher, tourner une poignée de porte, tenir un crayon etc..). La cause de la polyarthrite peut être due à plusieurs facteurs : un épuisement du système immunitaire, des infections virales à répétition, des variations hormonales , le tabagisme, certains médicaments peuvent provoquer une poussée de rhumatisme. Le traitement médicamenteux consiste en la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (sans cortisone) et plus particulièrement de l’aspirine. La polyarthrite a la spécificité d’affecter les mêmes articulations des deux côtés du corps (de manière symétrique).

Voir à Solidago - Verge d'Or -

Aromathérapie

photo_chardon_beni

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Alberto Salguero

Cnicus Benedictus - Chardon Béni -

Voir à Sarriette

Massage local :

4 gouttes de sarriette (satureja montana L.) anti-infectieuse majeure, antibactérienne, antalgique (à action percutané, contre la douleur) + 4 gouttes de menthe (mentha piperita) analgésique (perte de sensibilité à la douleur) anesthésique, anti-inflammatoire, stimulante générale + 4 gouttes d’eucalyptus citronné (eucalyptus citriodora) anti-inflammatoire, antirhumatismale + 4 gouttes de ciste (ciste ladanifère chémotype) anti-infectieuse, antivirale, anti-artéritique, tonique cérébral, mélangées à un quart de bol d’huile infusée de camomilles, anti-inflammatoire, anti-stress et anxiété (ou d’olives) : une application de ce mélange en massage sur les articulations douloureuses une fois toutes les deux heures pendant 2 à 3 jours . Renouveler après 1 semaine

Voir à Eucalyptus Citronné

Attention :sarriette: menthe : ciste : déconseillé dans les premiers mois de la grossesse , et chez la femme allaitante

Phytothérapie

photo_ciste

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Francisco Santes

Cistus Ladaniferus - Ciste

Tisanes pour stimuler les reins :

Sauge :antibiotique, antiseptique, stimulant du foie, 20 grammes de genièvre (baies), antirhumatismal, diurétique, épure l’organisme des déchets acides, 20 grammes de menthe poivrée, stimulant biliaire, cholagogue (se dit des remèdes qui provoquent l’excrétion biliaire) analgésique (qui diminue la sensibilité à la douleur) 10 grammes de reine des prés, anti-inflammatoire, antirhumatismal, diurétique 10 grammes d’ ortie blanche anti-inflammatoire, 10 grammes de primevères, anti-inflammatoire, calmant : une cuillerée à café de ce mélange réduit en poudre, par tasse d’eau ; bouillir 5 minutes- infuser 10 minutes ; boire 4 tasses par jour.

Voir à Sureau

Salades pour dépuration du foie : Pensez aux salades de pissenlit, diurétique, tonique du foie, contre les digestions difficiles, antirhumatismal (toute l’année : les grandes feuilles coupées en fines lamelles s’accommodent bien aux différentes salades)

Tisanes de : Chicorée, diurétique, stimulante de la sécrétion biliaire, dépurative 25 grammes, + verveine, sédative, stimulant et restaurateur du foie, 20 grammes, + chardon bénit éliminateur de l’acide urique, dépuratif, 15 grammes + souci antiseptique, anti-inflammatoire, 15grammes + sureau (fleurs), stimulant circulatoire, 15 grammes : une cuillerée à café de ce mélange réduit en poudre, par tasse d’eau ; bouillir 8 minutes ; infuser 10 minutes ; boire 3 à 4 tasses par jour, alterner les tisanes si possible.

photo_eucalyptus_citriodora

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Fir 0002

Voir à Lamier Blanc

Eucalyptus Citriodora - Eucalyptus Citronné - Fleurs d'Eucalyptus citronné

Tisanes de : Solidago (contre l’excès d’urée et de cholestérol) antitoxique, antiseptique, 20 grammes + 10 baies de genévrier, stimulant digestif, antirhumatismal ; réduire en poudre, une cuillerée à café par tasse d’eau ; bouillir 10 minutes ; infuser 15 minutes, boire 3 à 4 tasses par jour, alterner les tisanes si possible, cures brèves pendant 8 à 10 jours par mois.

Voir à Verveine

Aliments à éviter : Si certains aliments sont efficaces pour soulager l'arthrite, d'autres contribuent à l'aggraver. Les effets nocifs des graisses animales sont reconnus pour provoquer ou aggraver l'arthrite de type rhumatoïde. La viande, spécialement, le porc et le bœuf, contient des acides gras saturés qui stimulent les réactions inflammatoires. Les viandes transformées industriellement (viandes fumées et salées jambon, saucisses et autres charcuteries) sont à éviter totalement car elles contiennent des agents de conservation et des substances chimiques qui peuvent provoquer des réactions allergiques de type arthritique.

photo_scrofulaire

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Luc Viatour

Scrofularia Nodosa - Scrofulaire Noueuse (utiliser les feuilles de scrofulaire avec du genièvre efficace contre le rhumatisme articulaire aïgu)

L’application de chaleur sur les articulations douloureuses semble soulager les malades.
L’excès de poids aggrave les symptômes. Surveillez votre alimentation, mangez des fruits et légumes, évitez les charcuteries. Le rhumatisme est une vieille, très vieille maladie. Nos anciens nous recommandaient toujours de faire attention à son foie et à ses reins, en effet ces deux organes peuvent être affaiblis car ils ont pour fonction de filtrer et de purifier le sang. S’ils n’assurent plus leur rôle, le sang n’est plus suffisamment nettoyé et rincé et ces matières nocives véhiculées vont se fixer sur les articulations où elles vont former des sortes de cristaux microscopiques aux arêtes vives , aux pointes aiguës qui vont causer les douleurs rhumatismales. Ce qui est logique , c’est de penser que si le sang n’est jamais tout à fait « lavé » , au fur et à mesure des années , ces cristaux s’accumulent. Des personnes jeunes en sont atteintes, il faudrait en toute première mesure, dès les premières douleurs, voir si il n’y a pas eu de prise importante de médicaments qui aurait laissé des résidus. Il a été reconnu que si les anti-inflammatoires chimiques apportaient un soulagement presque immédiat, ils activent le processus de dégénération des articulations. Certaines conditions de travail difficiles, dans des milieux humides, froids, ou à variations brutales des températures (maçonnerie, fromagerie, etc.) ainsi que les grossesses nombreuses, favorisent la polyarthrite.

Voir à Prêle

Phytopsychothérapie

photo_prele

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : MPF

Equisetum Arvense - Prêle

Les rhumatologues prescrivent couramment des anti-dépresseurs et anxiolytiques aux patients car ils pensent que la raideur physique n’est qu’une expression de la raideur psychique.

Voir à Souci

L’analyse permet de s’apercevoir que ce n’est pas une raideur psychique mais plutôt une conscience prise qu’il faut à tout prix sortir de situations difficiles rencontrées dans l’effort ! Ce qui est grave c’est que les efforts physiques fournis ne suffisent pas, dans notre mode de vie, à améliorer les situations, et dans cet investissement physique, le corps est malmené inutilement et s’use prématurément. Il faut ensuite soigner et pour cela il y a une autre prise de conscience à prendre : c’est qu’il faut soit changer de contexte soit laisser tomber et prendre un temps à se réparer, sinon c’est le découragement immanquable car le corps ne suit plus la volonté, ce qui peut entraîner et c’est bien compréhensible, une déprime ou une anxiété forte puisque l’avenir ne peut être assuré. On abuse de notre propre mécanique sans lui donner l’entretien nécessaire après tout fonctionnement intensif, la rentabilité primant avant tout (on dit souvent d’une machine «  on l’a usé jusqu’à l’os ! »). Il faut toujours aller de l’avant, produire plus pour garder ses gains indispensables à la survie, «  tirer sur le corps ! ».



Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.