Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

Ronces

Rubus Fruticosus

photo_murier

Commons licenceCC-BY-SA:Image wikipédia :auteur Stern Porse

Qui n'a de souvenirs d'un pantalon arraché par ses épines ou de ses mains tachées d'avoir goulûment rempli sa bouche de ses fruits si sucrés et si énergisants. Faites le test , cueillez en une pleine poignée et mangez la , vous en ressentirez les effets presque instantanément. Les feuilles de ronces sèchent aisément sur la claie , ne s'humidifient pas comme certaines autres espèces. Cueillir de préférence les jeunes pousses au printemps.Elles sont vivement recommandées en infusion sous forme de gargarismes pour soigner angines, maux de gorge.

Propriétés

Antiseptique, astringent, digestives, hémostatiques, laxatives, nutritives et toniques, antirhumatismal, le rhume avec fièvre, maux de tête et de gorge, les feuilles sont utilisées depuis peu pour stimuler la production d’insuline chez les diabétiques, antidiabétique, hypotenseur.

photo_murier

Commons licenceCC-BY-SA :Image wikipédia Domaine Publicauteur : Otto Wilhelm

Utilisation:

Faire une décoction la plus concentrée possible soit : 25 à 50 grammes de feuilles pour un litre d'eau, cuire quelques minutes et laisser infuser au moins 15 mn. Y ajouter 3 à 5 feuilles de sauge
En bain de bouche ou en gargarismes :
aphtes, maux de dents, inflammations des gencives, langines, pharyngites.
Sirop de mûres
En Chine, les feuilles de ronce sont utilisées depuis peu afin de stimuler la production d'insuline chez les diabétiques.
Chaque année, nous allons cueillir les mûres pour en confectionner du sirop. Nous vous donnons notre recette à l'ancienne .
Remplir de mûres une grande marmite et y ajouter son équivalent en sucre. Mélangez
Laisser macérer 24 heures tout en les retournant aussi souvent que vous le pouvez.
Possible de laisser un jour de plus . A vous de voir la consistance .
Ensuite prenez un bas , et filtrer le jus.(c'est du boulot)
Mettre à cuire 20 mn tout en écumant. Faites un test en laissant refroidir le sirop dans une cuillère, si trop épais , rajouter un peu d'eau .Mettre en bouteilles .
Nous nous constituons un stock d'une trentaine de bouteilles.
On peut y rajouter aussi du sureau selon votre goût.

Salicaire

Lythrum Salicaria

photo_salicaire

Commons licenceCC-BY-SA:Image wikipédia auteur : Manfred Heyde

On rencontre la salicaire dans les endroits humides, dans les fossés et au bord des ruisseaux. Par sa couleur d'un beau rouge pourpre et de sa peuplade en colonie,on l'aperçoit de loin. Une brassée de fleurs dans les bras permet déjà d'en faire une petite provision suffisante pour l'hiver. La salicaire avait comme réputation de freiner le diabète , mais on l'emploie principalement comme antidiarrhéique. Au séchage se comporte très bien et l'on peut la garder plusieurs années.

Propriétés

Antibiotique, astringent, hémostatique (qui arrête les hémorragies), anti-inflammatoire, ulcères, gastrites, insuffisance veineuse, dysenteries, diarrhées infectieuses même tuberculeuses, actuellement en étude en cancérologie.

photo_salicaire

Commons licenceCC-BY-SA :Image wikipédia Domaine Public auteur : Otto Wilhelm

Utilisation :
En décoction :

8 à 10 grammes par litre d'eau – faites bouillir 5 mn et laisser infuser au moins 10 mn - 3 à 5 tasses par jour.
La salicaire constitue un excellent remède en cas de gastrite,d'inflammations des muqueuses de l'estomac et des intestins.Cette plante vient en aide aussi en cas de diarrhées infectieuses tenaces.
Des études vont être menées afin de déterminer si la salicaire aurait des propriétés à diminuer le taux de diabète.

En compresses :

décoction : 20 grammes par litre d'eau – laisser infuser au moins 15 mn.
Pour toutes les affections de la peau comme l'eczéma, l'acné, appliquer 2 à 3 fois par jour.



Sarriette

Satureia Hortensis

photo_sarriette

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia Auteur : Stern Porse

Prévoir si vous semez de la sarriette au jardin une surface assez importante par rapport au nombre de graines semées. Elle s'installe en quantité et déborde assez facilement. La sarriette craint le gel ,pensez à pailler ses pieds. On lui reconnaît des propriétés aphrodisiaques, à la voir se dresser même par canicule, qui ne faiblit pas et qui arbore un magnifique vert tendre bien teinté , on ne doute absolument pas qu'elle puisse en renfermer .Mâchez en seulement une petite feuille et vous sentirez sous votre palais qu'elle vous distille un filet d'essence déjà assez puissant pour vous avertir que l'usage de son huile essentielle est à prendre en voie interne avec beaucoup de précaution. En cas de carie, par exemple peut brûler les muqueuses. La sarriette est fortement déconseillée en absorption

Propriétés

Stimulant de l’intellect, antiseptique puissant,vermifuge, expectorant, anti-diarrhéique -antibactérienne, antifongique, aphrodisiaque, asthénie intellectuelle et sexuelle, antitoxique (idéal condiment pour les viandes faisandées).

photo_sarriette

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia auteur : Cimbu

Utilisation :

C'est au moment de sa floraison qu'il faut récolter la sarriette .
Qui dit sarriette évoque la cuisine méridionale , peut-être cette ratatouille dégustée à une terrasse à l'air ambiant vacancié.
Hum ...les vacances en Provence.
Mais son usage populaire dans l'accompagnement de certains mets se distinguait surtout par le fait qu'elle facilitait la digestion. Quand à son usage médicinal, cette bonne sarriette serait très utile en cas de diarrhée comme sa voisine la sauge. En infusion : une pincée seulement par tasse d'eau , prendre 2 à 3 tasses par jour. Stimulante intellectuelle , elle possède aussi des vertus aphrodisiaques .

Sauge

Salvia Officinalis

photo_sauge

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : par auteur :Jean-François Gaffard

Chacun devrait posséder un pied de sauge dans son jardin. Cette plante n'est pas très exigeante et croît même dans des terres les plus humbles. Alors pourquoi lui préférer la sauge d'ornement qui n'a aucune vertu curative ? Une belle lignée de cette herbe sacrée en pleine floraison attire bien des regards et attise même une certaine convoitise chez certains. Sentent-ils instinctivement que cette plante dite bénie pourrait leurs être salutaire ? Au nom du business, il est regrettable qu'aujourd'hui la sauge soit abandonnée par la médecine générale .Que transmettrons-nous à nos enfants? Si nos anciens lui reconnaissaient tant de vertus, c'est bien que dans ces temps reculés on eut souvent recours à la sauge pour lutter contre certaines graves maladies. Le séchage de la salvia (du latin salvare : guérir - sauver) est facile et se comporte bien dans les sachets. Vu que quelques feuilles suffisent en infusion, il n’est pas utile d’en stocker une grande quantité.

Propriétés

Propriétés : Astringente, antiseptique, les cétones dissolvent le cholestérol, antiseptique – ostrogénique, ménopause, régule les règles, stérilité, maux de gorge, laryngite, asthme, bronchite chronique, les états dépressifs, l’hyperémotivité, tonique utilisé dans le surmenage physique et intellectuel.



Utilisation :

Sauge :

Prescrite pour tous les problèmes respiratoires :

rhume, bronchite , toux , asthme,

Infusion : en prévoir 5 à 10 grammes par litre d’eau frémissante ou 3 à 4 feuilles par tasse. Prendre 3 à 4 tasses de cette infusion (chaude ou froide, sucrée au miel ou non) par jour sans excéder 5 jours. Attention : son avantage à stimuler l’appétit ne convient pas en cas d’obésité.

En inhalation :
pour les fumeurs, il est recommandé de remplacer le tabac par des feuilles de sauge en cas de problèmes respiratoires. Il est à noter que la sauge sous toutes ses formes, a pour avantage de dilater les bronches, ce qui assure une meilleur oxygénation, il serait donc dommage de les boucher à nouveau par de la nicotine !

photo_sauge_lavande

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : www.fleurs-des-montagnes.net

En décoction :
Laisser cuire pendant une demi-heure, une petite poignée de sauge dans un litre d'eau qui sera utilisé soit comme dentifrice, soit en gargarismes pour tous les maux de gorge et en plus pour se garantir une haleine fraîche, soit en friction du cuir chevelu contre les poux.

Il est à noter aussi que la sauge aide à évacuer une transpiration excessive mais à contrario, elle peut si elle est trop fortement doser, provoquer l'effet contraire. La plante contient une propriété ostrogénique qui convient parfaitement au moment des problèmes de la ménopause. Elle régularise le flux menstruel mais doit être évité en cas de grossesse en cours ou programmée.

Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.