Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_champ_de_lavande

Transpiration :

Transpiration Pieds Aisselles : La transpiration est l’évacuation de la sueur du corps, déclenchée par les glandes sudoripares. Ce sont les glandes sudoripares qui ont la fonction de produire de la sueur, qui est un liquide aqueux, incolore et salé. En moyenne, par jour, un litre de sueur est évacué à l’extérieur, mais cette quantité peut atteindre six litres et même plus, selon le climat ambiant, l’activité du sujet, son émotivité, etc. On trouve ces glandes sur toute la surface du corps. La peau du dos, la paume de mains et la plante des pieds sont les points ou la sueur est la plus importante. Il existe des zones qui ne souffrent pas de sueur comme le bord des lèvres.

Voir à Sauge

Normalement, la sueur n’a guère d’odeur, s'il y a odeur, c’est dû à la décomposition des bactéries. En effet, la transpiration en milieu fermé (pieds enfermés dans une chaussure par ex), n’est plus évacuée à l’air libre et va macérer en terrain très propice au développement des bactéries et mycoses. Il y a plusieurs facteurs qui pourraient provoquer ce phénomène de transpiration excessive. Une prise d’antidépresseurs notamment, ou autres traitements ; une surcharge pondérale (obésité) peuvent en être les causes.

Aromathérapie

photo_chene_ecorce

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Liné1

Quercus Ilex - Serres d'Auteuil- Ecorce Chêne

En application locale:

Mycoses aux pieds :


3 gouttes de géranium rosat ( perlargonium asperum)- antibactérienne efficace -fongicide puissante (tue les champignons parasites)- tonique cutanée- en application 2 à 3 fois par jour pendant 4 à 5 jours

Voir à Lavande

Contre la transpiration :

2 gouttes de lavande officinale(lavandula officinalis)- tonique- régénérant cutané - antibactérienne- (le parfum de lavande est puissant, il couvre l’odeur désagréable de la transpiration des pieds) + 2 gouttes de romarin (rosmarinus officinalis CT cineole)- antibactérienne- fongicide(qui détruit les champignons parasites)- dans une bassine remplie d’eau ou en massage mélangées à 50 ml d’huile d’amande douce, 2 à 3 applications par jour- l’huile essentielle de lavande peut s’employer pure – le romarin peut provoquer des irritations sur les peaux sensibles.

Voir à Carotte

Attention : Géranium rosat , romarin ; déconseillé chez la femme enceinte et allaitante, chez les enfants de moins de 8 ans

Phytothérapie

photo_sauge

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : www.fleurs-des-montagnes.net

Salvia Pratensis - Sauge Commune - Sauge des Prés

En usage externe :

Sauge (réducteur de la transpiration) 40 grammes + écorce de chêne, anti-sudorifique-(qui réduit ou élimine la transpiration) 40 grammes faire bouillir 10 minutes dans 1 litre d’eau :

Pour les aisselles :deux cuillères à soupe de ce mélange pour un demi –litre d’eau, laver le creux des aisselles.

Pour les pieds :en lavage ou en bain, 3cuilléres à soupe par demi-litre d’eau.

En voie orale :

photo_sauge_lavande

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : www.fleurs-des-montagnes.net

Salvia Lavandulifolia - Sauge -

Infusion de sauge :
6 grammes de feuilles et fleurs pour un litre d’eau bouillante- laisser infuser 10 minutes – boire une à deux tasses par jour pendant 3à 4 jours ; renouveler chaque mois jusqu’à amélioration

La sauge : baptisée Herbe sacrée ! antisudoral (contre les sueurs et transpiration)- stimulant circulatoire. Herbe de la longévité, elle restaure la mémoire des personnes âgées et agit contre les problèmes liés aux surmenages intellectuelles et physiques (nervosité - étourdissements etc.) Elle peut aromatiser agréablement les vins chauds (2 feuilles par verre), assaisonner les salades (une pincée de poudre de feuille)

Voir à Térébentine

Conseils :

Bains de pieds :

Remplir à moitié une bassine d’eau relativement chaude (pour dilater les pores), légèrement salée (sel iodé de mer) et si possible, ajouter le jus d’un citron (puissant anti bactérien) ; y laisser tremper les pieds au moins ¼ d’heure en les massant et en frottant de temps en temps, les peaux mortes ainsi ramollies (corne) avec une pierre ponce ou autre. Ces peaux sont de véritables éponges à bactéries qui, sans chaussures, seraient naturellement éliminées par usure. Une autre solution qu’employaient nos anciens, consistait à remplacer le sel par leur propre urine et çà fonctionnait !

photo_lavande

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : www.fleurs-des-montagnes.net

Lavaandula Stoechas - Lavande Papillon

Changer journellement de chaussures. Pour que les chaussures puissent sécher correctement, il leur faut plusieurs jours. En effet, si vous les remettez humides et si vous transpirez beaucoup, le terrain devient un véritable bouillon de culture.

Il est recommandé, avant séchage, d’imprégner l’intérieur des chaussures d’une substance anti- bactériennes (y vaporiser une huile essentielle de lavande par exemple).

Ne pas porter de chaussettes en acrylique, préférer le coton. Changer de chaussettes deux fois par jour, ne pas rester en chaussures chez soi, mettre des sandalettes pour pouvoir aérer les pieds (sans chaussettes), ou mieux si vous le pouvez, marchez pieds nus. Laver ses pieds tous les soirs avec un savon pas trop détersif et surtout bien les sécher, particulièrement entre les doigts et finir en les saupoudrant de talc ou mieux, d’argile (désinfectant).

photo_lavande

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Véronique Pagnier

Lavandula Officinalis - Lavande Officinale

Ne pas utiliser de déodorant même anti-sudorifique (substances chimiques), ni de parfums ou eau de Cologne (alcools). Mettre ses pieds le plus souvent possible à l’air, reste la solution la plus efficace.

Sous les aisselles : à part les bains qu’il seraient plutôt difficiles, les mêmes conseils sont applicables. Évitez le rasage, les poils ont l’avantage de laisser passer l’air. Certains produits empêchent la transpiration, ce n’est pas conseillé, le but est, au contraire, d’aider le corps à mieux transpirer. Cette fonction, comme celle d’uriner, est indispensable à l’élimination des toxines.

Avertissement



Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.