Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_bleuet

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Albert H.

Centaurea Cyanus - Bleuet

Yeux fatigués ou secs :

Yeux fatigués Le travail sur ordinateur épuise nos yeux et provoque des maux de tête. Attention, la fatigue oculaire, peut faire éclater les vaisseaux des yeux. Les yeux sont sollicités à fixer à la même distance parfois pendant des heures, les exercices qui suivent permettent de reposer les yeux et peuvent améliorer en même temps la qualité de la vision.

Contre les yeux secs, séances courtes de cillement :

Voir à Camomille

Le cillement lubrifie, nettoie et protège la surface extérieure de l’œil. Les yeux se ferment à intervalles réguliers sans que l’on s’en rende compte. Lorsque nous travaillons sur écran ou regardons la télévision, les yeux se fixent, se contractent. Observons les porteurs de lunettes, nous nous apercevrons que le cillement réflexe est moins fréquent. Pourtant l’œil a besoin de ces instants d’obscurité.

photo_benoite

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Tigerente

Geum Montanum - Benoîte des Montagnes

Conseils : Livre « l’art de voir »

Les yeux se ferment vivement à des intervalles réguliers ; nous ne nous en rendons pas compte. Chez les personnes dont la vue est déficiente, les yeux se fixent, se contractent, le cillement est moins fréquent. Il faut donc penser à ciller toutes les 3 à 4 secondes. Lorsqu’on ne distingue pas nettement un objet, il ne faut pas écarquiller les yeux ou contracter les paupières en tendant le cou. Il suffit de ciller en regardant sans tension.

Qu’est-ce qui est essentiel à une bonne vue ?

Voir à Plantain

D’après le Dr Bates, ophtalmologiste américain du début du siècle (1860-1931), qui a mis au point une méthode qui est basée sur la pratique d’exercices de détente, physique et mentale, celle-ci nous apprend à reconsidérer la façon de regarder et à prendre conscience de ce que nous regardons, ce qui n’est pas le cas quand nous sommes stressés ou préoccupés. Pendant 40 ans, Le Dr Bates a examiné plus de 30 000 paire d’yeux, ces études l’on conduit à penser que les problèmes de vue pouvaient être crées ou aggravés selon les situations de la vie quotidienne. Il constata que la vue change constamment selon l’état physique et émotionnel de la personne, qu’une personne pouvait mieux voir ou moins voir, que la vue est variable. Le Dr Bates s’est posé la question : Quelle est la cause d’une détérioration soudaine de la vue ? Quel est le déclencheur ? La vue qui s’affaiblit, qui se brouille peut être un résultat de ce que l’on a vécu à un moment donné ?

photo_euphraise

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Enrico Blassuto

Euphrasia Rostkoviana - Euphraise Officinale

Le Dr Bates a pensé que si la vue pouvait se détériorer à un moment donné, elle pouvait tout autant s’améliorer ; il a observé que les patients avaient plus de problèmes de vue quand ils faisaient un travail qui ne leur plaisait pas, quand ils étaient fatigués, anxieux ou désorientés. Et qu’à l’inverse lorsque la personne exerçait un métier qui lui convenait, la vue s’améliorait.

Le Dr Bates a expérimenté sur lui-même sa propre méthode. A 54 ans, il a voulu remédier à sa propre presbytie, il a pu se passer de verres correcteurs. La vision peut toujours s’améliorer. Le secret ? La relaxation du mental et de l’œil (Dr Bates) !

Voir à Tilleul

A l’entrée de la scolarité primaire, l’enfant va rester assis longtemps, va fixer son regard, soit sur le tableau, soit sur son cahier. Certaines fonctions des yeux ne seront plus stimulées par les mouvements ; elles s’atrophieront. Tout muscle ou toute partie du corps qui n’est pas utilisé perd sa fonction. Mais qu’en était-il dans ses premières années ? L’enfant joue, explore son environnement, s’intéresse, touche tous les objets qu’il peut. Si on l’observe, les yeux sont toujours en mouvement.

camomille_romaine

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Fir0002 20D

Chamomilla Romanae - Camomille Romaine

Quelques exercices tirés de la méthode :

L’exercice ne doit pas être une contrainte, car cela induit déjà une pression sur soi, c’est la façon à les réaliser qui est le plus important. Nos préoccupations mentales encombrent notre cerveau, nous voyons sans voir. Devenir conscient que le point regardé (vision centrale) est plus net que tout ce qui l’entoure (vision périphérique), car voir consciemment ce que nous regardons permet d’échapper, de ne plus penser à ce qui nous inquiète, nous perturbe. Les yeux retrouvent leur mobilité naturelle

Voir à Euphraise

Exercice n°1 : rééducation des yeux fatigués

Installez-vous confortablement et détendez-vous. Fixez votre index en l’approchant le plus possible du nez, tout en essayant de garder la netteté le plus longtemps possible. Sans jamais cesser de fixer votre index, éloignez-le tout doucement le plus loin que votre bras vous le permet. Ramenez le ensuite tout doucement jusqu’à votre nez en continuant de le fixer. Répétez l’opération 25 fois d’affilée, le plus lentement possible.
Fréquence : trois fois par jour. En période de travail assidu sur ordinateur ou de lecture : une fois toutes les heures. Vous devez constater une amélioration après sept jours de pratique.

photo_plantain

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Kurt Stueber

Plantago Lanceolata - Plantain Lancéolé

Exercice n°3 : le palming

Cette technique aide à délasser vos yeux et à les régénérer. Placez sur vos yeux vos paumes de main en forme de coque. Les doigts sont serrés, bien joints afin de ne pas laisser passer la lumière. Vos yeux sont au repos, fermés, derrière vos paumes. L’obscurité permet aux yeux de se ressourcer profondément. C’est la combinaison chaleur - obscurité qui amène un tel bien-être. Laissez reposer une minute.
Fréquence : Dans toutes les situations où les yeux sont très sollicités en vision rapprochée et dans un effort soutenu sur ordinateur, pratiquez régulièrement des temps de palming. Cet exercice permet de conserver la santé de vos yeux.

Voir consciemment ce que nous regardons :

Voir à Prêle

Phytothérapie

photo_euphraise

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Mickäel H.Lemmer

Euphrasia Rostkoviana - Euphraise Officinale

En application locale :

Hydrolat de camomille(calmante – anti-inflammatoire) – ou bien

Hydrolat de bleuet (anti-ophtalmique - adoucissants – en indication aussi pour les orgelets, blépharites etc.…)

Trois bains oculaires par jour avec  :

photo_plantain_lanceole

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Eugène Zelenko

Plantago Lanceolata - Plantain Lancéolé

Euphraise analgésique (diminue la sensibilité à la douleur)- anti-ophtalmique, 10 grammes + bleuet (fleurs) – adoucissant - calmant, 10 grammes + plantain anti-allergique - vulnéraire (qui guérit une blessure) 10 grammes + camomille, anti-inflammatoire, 5 grammes : une cuillère à soupe bien pleine de ce mélange réduit en poudre, par ½ litre d’eau bouillante – laisser infuser 15 minutes, laisser refroidir,filtrer, puis laver les yeux plusieurs fois par jour.



Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.