Complexe d'Oedipe


Psychanalyse - psychothérapie en ligne -thérapie de couple - 20€ la séance d'une heure

C'est par « ma » psychanalyse que j'ai pu retrouver la mémoire de ce que j'avais vécu dans l'enfance et surtout ses influences dramatiques sur ce qu'a été ma vie d'adulte.

Comment se déroule une consultation ?

oedipe

Œdipe : dans la mythologie Grecque, il est né de Taïos, roi de Thèbes et de Jocaste auxquels un devin avait prédit que ce fils tuera son père. Prudent, le couple décida, après lui avoir percé les pieds, d’abandonner l’enfant dans la montagne. Un berger  trouva cet enfant inconnu, il l’emmena à Corinthe auprès du roi Polybos qui l’adopta et le nomma Œdipe. Un jour, adulte, il consulta l’oracle qui lui annonça qu’il tuera son père et épousera sa mère. Persuadé que Polybos et son épouse étaient ses vrais parents, paniqués, il quitta Corinthe et prit le chemin de Thèbes. Sur la  route il croisa un groupe de cinq personnes, la discussion tourna en bagarre, après avoir éliminé les quatre serviteurs et la personne la plus âgée, il repartit. Arrivé à Thèbes, il apprit qu’un monstre dénommé « la  Sphinx » terrorisait la région en dévorant tous voyageurs qui ne pouvaient répondre à ses devinettes ( monstre à tête de femme, corps de lion, queue de serpent et ailes d’aigle)

Image Oedipe et le Sphinx1864 - Auteur: Gustave Moreau -Domaine Public

Œdipe se trouva en face de cette surprenante créature qui ne manqua pas de le mettre aussi à l’épreuve avant de le dévorer. Question posée:

- Peux-tu me nommer l’être unique qui marche tantôt sur deux pattes, tantôt sur trois, tantôt sur quatre et qui est le plus faible quand il en a le plus? 

- l’homme ! répondit Œdipe, parce qu’il marche à quatre pattes quand il est enfant, sur deux pieds quand il est adulte et s’appuie sur un bâton quand il est vieux ! La Sphinx vaincue se tua. Les Thèbains très heureux, par reconnaissance, le prirent comme roi en le mariant à Jocaste veuve du défunt roi Taïos. Ensemble ils eurent deux fils et deux filles.

Mais voilà, la peste ravageuse s’empara un jour de la citée. Le devin Thirésias affirma que la peste ne disparaîtra pas tant que le meurtrier du roi Laïos ne sera  retrouvé et puni. Dans la recherche du coupable, par redécoupage, Œdipe découvrit l’atrocité : l’homme qu’il a tué sur son chemin était Laïos, son propre père et que Jocaste la femme qu’il a épousée et avec qui, il  eut quatre enfants n’est autre que sa vraie mère. La tragédie annoncée est arrivée !

Ce que dit la légende : Jocaste se suicida. A ses cotés, Œdipe se creva les deux yeux avant de partir errer sur les chemins.

Freud et le complexe d'Œdipe :

Réalités : de part le monde, on ne connaît guère Œdipe  autrement qu’associé au mot « complexe » et avec lui le nom de Freud qu’on connaît surtout associé à « complexe d’Œdipe » et à « conscient et inconscient ». Chaque « spécialiste » ayant arrangé le tout à sa propre sauce, il est difficile de s’y retrouver.

photo_freud

Pendant bien des siècles, avant que Freud n'y associe un complexe, l'histoire d'Œdipe se comprend comme étant la tragédie d'un fils malchanceux qui, sans le savoir, tue son père et enfante sa mère.

Sigmund Freud - -Domaine Public

Notre analyse : Freud, au cours des analyses pratiquées « sur » ses patients, découvre l’existence des actes inconscients et, chez certains, l’aveu d'avoir désiré leur mère et détesté la présence du père devenu gênant. Passionné de mythologie, il ne tarda pas d'associer cet aveu à la tragédie d’œdipe et ainsi laisser penser à chacun que cette tragédie n'était que le résultat d'actes inconscients (désirs inconscients).

Bien que nous avons pu constater que des personnes de « même sang » puissent, sans se connaître, être attirées l'une vers l'autre, comme des aimants, pour éviter une généralisation trompeuse, nous laissons à chacun ses pensées sur le sujet « œdipe ». Elles seront individuellement, très intéressantes à étudier d'autant plus que les personnages, ainsi que leurs histoires, n'ont jamais réellement existé, ce qui élimine toute tentative de se mettre à leurs places ! Quand on connaît l'enfance de Freud, il n'est pas difficile de comprendre qu'il a pu faire un rapprochement de l'histoire d’œdipe avec son propre vécu.

photo_oedipe_antigone

Freud et son Œdipe : J’ai un très grand respect de l’immense travail que Freud a entrepris et du courage, voir de la témérité qu’il a fait preuve à l'époque, pour le divulguer. Il fait partie de ces rares personnes  qui, sans vraiment le vouloir, ont descendu les appuis les plus farfelus qui soient, utilisés par les religions pour mettre à genoux ou faire se prosterner les ¾ de la population du globe sur des écrits soi-disant « sacrés » susceptible d'apporter les réponses à l'incompréhensible (Galilée et bien d'autres en ont fait les frais). Le sacré reste, les religions sont mobiles, changeantes et malléables au gré des découvertes scientifiques, tout comme les convictions et c’est bien de la conviction de Freud  et seulement sur son « complexe d’Œdipe »  généralisé qu’il est question ici.

Image Oedipus at Colonus- Auteur: Fulchran Jean Harriet 1798 -Domaine Public

Si on devait admettre le « complexe d’Œdipe » en tant que généralité, c’est à dire que chacun de nous avons, enfant, désiré, pour le garçon  tuer le père pour s'approprier la mère et inversement pour la fille, (parce qu’un garçon dit qu’il veut marier sa maman et une fille son papa ?) il faudrait alors aussi nommer  « complexe » d'autres mythes et les accepter aussi comme généralité, comme par exemple : 

History_Caien_Abel

Le complexe de Caïn (créé ici pour l'exemple) : Selon la genèse (ou mythologie suivant qui en parle !) Caïn est le fils aîné d’Adam et Eve, Abel le second, Seth le troisième…Caïn cultive la terre, Abel garde le troupeau. Caïn est jaloux de l’amour que Dieu porte plus à son frère Abel qu’à lui, car Dieu préfère comme offrande, l’agneau à ses fruits et légumes. Un jour Caïn excédé, se jette sur son frère et le tue. Le complexe : enfants, nous devrions tous avoir eu, comme Caïn, le désir de tuer notre frère ou notre sœur pour avoir les meilleurs faveurs de l’un ou l’autre des parents. Si comme pour le complexe d’œdipe, ne pas l'avoir « passé » est un handicap, seront à plaindre l’enfant unique ainsi que tous les frères et sœurs qui ont bénéficié des meilleures faveurs : ils ne pourront jamais « passer leur complexe de Caïn », tout comme on plaint ceux qui n'ont pas passé leur complexe d’œdipe (imbécilité déstabilisante utilisée par certains psy convaincus).

- Caïen - Auteur: Illustration from a bible card published by the providence lithographe compagny -Domaine Public

Il est certain que chaque vécu est différent des autres, même au sein d'une même famille. Qu'il y ait quelques similitudes entre eux ne veut pas dire qu'ils sont identiques. Quelques uns (peut-être nombreux), pourront se retrouver dans le complexe d’œdipe, d'autres dans celui de Caïn, d'autres encore dans le rôle de divers personnages d'histoire, de film, etc., qu'importe ! Le principal est de savoir utiliser ce à quoi on associe ce qui nous ressemble pour comprendre ce qu'on a vécu !

Remarque : si bien des psy... ont été obnubilés par le complexe d’œdipe et en ont fait leur sacerdoce ou leur principal désaveu, il serait regrettable d'oublier les autres sujets (nombreux et plus importants) étudiés et développés par Freud au cours de sa carrière. Ce dénommé complexe d’œdipe ne devrait être considéré que pour l'interpellation qu'il provoque sur l'existence des « actes inconscients » et les « désirs sexuels » qui eux sont, sans nul doute, une généralité commune à tout être vivant. Les sujets conscient et inconscient sont développés ailleurs sur ce site.