Psychanalyse -Deux Inconscients


Psychanalyse - psychothérapie en ligne -thérapie de couple - 20€ la séance d'une heure

C'est par « ma » psychanalyse que j'ai pu retrouver la mémoire de ce que j'avais vécu dans l'enfance et surtout ses influences dramatiques sur ce qu'a été ma vie d'adulte.

Comment se déroule une consultation ?

jet_d_eau

Qui sommes-nous : rien de plus que deux personnes, Lucette et Éric, qui se sont imposées de rester inconscientes face à l'ampleur de la tâche qui nous attendait dans la décision de vouloir transmettre par les résultats que nous avons acquis par de longues et difficiles recherches, une autre façon d'aborder les difficultés que chacun peut rencontrer dans sa vie.

Image Le Jet d'Eau (1794) - Auteur Hubert Robert - Domaine Public

Avant d'essayer de soigner les effets causés par ces difficultés sur notre santé, tant psychique que physique, nous avons tenté et souvent réussi, de trouver en nous-mêmes, les raisons qui font que certains événements deviennent sources de véritables douleurs et affectations difficilement supportables. Nous nous sommes aperçus qu'en découvrant les causes internes, souvent les symptômes disparaissaient comme par enchantement tout comme la maladie qui les nomme.

Nous avons tenté par tous les moyens, de transmettre nos découvertes au x personnes qui par leurs métiers, étaient à mieux de pouvoir en bénéficier et ainsi en faire bénéficier leurs patients. Nous n'en n'avons trouvé aucune qui ait seulement daignée nous écouter et faire un simple essai, pire, nous avons été critiqués avant même d'avoir pu en parler. Il est à noter que tellement ça nous paraît important, nous aurons eu à cœur de le faire bénévolement.

Nous avons eu le grand plaisir d'avoir aider des personnes à sortir d' états critiques tel que le suicide ou la dépression, soit en les recevant dans le cadre de l'association à but non lucratif que nous avons créée pour la cause, soit en répondant aux messages sur les forums d'Internet quand l'accès nous était autorisé, avant de prendre la décision de faire construire un premier puis un deuxième site (psycho-soutien.com), toujours financés par nos moyens personnels.

Ce site, www.inconscients.com est donc notre troisième site Internet.

paysage

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir à le visiter .

Image Paysage (1767)- Auteur Hubert Robert(1733-1808) - Domaine Public

Il est à noter que tout ce qui est sur ce site est uniquement le fruit d'une part de notre travail et que pour savoir le maîtriser sans être tributaire d'une tierce personne, Lucette s'est coltinée deux années d'étude de développement de site Web en autodidacte sur Internet grace au Site du zéro et à celui d'Alsacréation que nous remercions pour leurs compétences mises à disposition gratuitement au public.

Nous remercions aussi par la même occasion, les créateurs des forums très élaborés,mis à disposition par phpBB et tous ceux qui nous ont permis de télécharger leurs photos libres de droit, qui contribuent à parachever notre site.

pont_du_gard

Autobiographie Éric : né en 51, dans une cité ouvrière, d'un père inconnu physiquement de son vivant et de nom pendant quelques cinquante ans, et d'une jeune femme, déjà mère de 3 enfants et veuve depuis peu. Être veuve et fille mère n'étaient pas des mieux vus à l'époque ! Si le prix à payer pour elle, a été l'excommunication de l'église, pour moi ça m'a coûté plus de 5 années d'enfermement quasi-permanent dans une chambre aux volets clos que seul l'obligation de rentrer dans la scolarité a pu me libérer malgré la venue d' un cinquième enfant né et reconnu par son père le jour du remariage alors que je n'avais que deux ans.Le statut de « parent isolé » et les aides sociales qui vont avec  n'existant pas, notre mère n'avait guère d'autres solutions pour trouver les moyens de nourrir et loger la famille. Ce nouvel arrivé était de son coté, divorcé et père de quatre enfants auxquels il devait payer pension. Simple ouvrier, les heures supplémentaires ne suffisaient souvent pas à couvrir les dépenses obligées.

Image Le Pont du Gard(1787) - Auteur Hubert Robert(1733-1808) - Domaine Public

Après le décès à 6 mois de ce premier enfant issu de ce nouveau couple, naquirent six autres enfants. Nous étions donc douze (avec les parents) à vivre sous le même toit dans un petit appartement, et seize, avec les pensions, à vivre sous le même salaire. Il n'est pas difficile de comprendre (j'ai appris très vite à le faire) que ma naissance a pourri littéralement l'avenir de cette jeune veuve qu'était ma mère. J'ai été la « saloperie » qui ne voulait pas décrocher de son ventre pendant la grossesse et qui plus tard résistait aux maladies et aux accidents auxquels je n'étais pas protégé. Enfant, ne connaissant pas d'autres situations à comparer, tout cela me semblait normal bien que difficile quand mes demi-frères et sœur orphelins partageaient son avis et agissaient en conséquence, d'autant plus quand ils avaient à souffrir du comportement du nouveau père imposé. Mes autres demi-frères et sœurs m'ont toujours respecté et apprécié, c'était réciproque. Je me devais de les protéger et de poser mes salaires sur la table, dès que j'ai pu travailler!

Comme bien des personnes de ma génération, je pense avoir vu les grandes évolutions techniques

diner_oeufs

Dès l'âge de 11 ans, jusqu’à 14 ans, j'ai passé toutes mes vacances, tous les jeudis et week-end, à travailler dur dans une ferme, mon salaire était la gratuité du lait pour la famille (nombreuse) ainsi que quelques œufs, rôtis et saucisses suivant les abattages occasionnels. Quand on me dit « on n'a pas élevé les cochons ensemble !», je réponds « c'est vrai, j'étais tout seul ! ».

Image An Old Woman Cooking Eggs - Auteur Diego Velazquez(1599-1660) - Domaine Public

Si une succession de catastrophe ne m'avait pas emmené dans le gouffre à 45 ans, je ne serais certainement pas ici à n'écrire qu'une infime partie de ce qu'a été mon vécu et celui des mes frères et sœurs dans nos enfances respectives. En effet, je ne savais plus sous quel choc, à 14 ans, je me suis retrouvé un beau jour d'été sur le trottoir à faire du porte à porte pour savoir où j'habitais tout en sentant que j'étais dans une rue qu'il me semblait connaître. Je me rappelle encore de la surprise des personnes qui m'ont ouvert leur porte alors que je cherchais dans leurs regards à savoir si je faisais partie des leurs. C'est quand une petite fille m'a appelé par mon prénom que j'ai pensé que ça devait être ma sœur. J'ai pu réintégré rapidement la famille sans leur montrer que j'avais perdu une grande part de ma mémoire. Depuis, j'avais oublié tout ce qui s'était passé avant, au sein de la famille. Me restaient seulement les souvenirs de la ferme et quelques souvenirs d'école et des copains.

ruines

Quarante cinq ans à été l'année de l'effondrement de tout ce qui avait donné un sens à ma vie. Effectivement, en quelques mois, après 23 années de mariage et trois enfants, je me suis retrouvé divorcé, seul au bord de la route avec mon sac à dos, à faire du stop sans savoir trop où aller, laissant derrière moi une famille réinstallée, à l'écart des soucis financiers.

Image Washerwoman in the Ruins of the Colosseum(1760) - Auteur Hubert Robert(1733-1808)) - Domaine Public

Suite à l'éclatement de ma famille et après la vente de mon entreprise pour 1 franc symbolique (SARL de 8 salarié), entreprise créée sur un savoir faire technique qui m'a permis de découvrir entre autre Moscou, la remise des clefs de notre maison aux nouveaux propriétaires a fini par avoir raison de ma résistance que je croyais jusqu'alors infaillible. Il est vrai que cette maison, je l'avais dessinée et que le plaisir d'y voir venir un jour les futurs petits enfants m'avait donné le courage d'en entreprendre personnellement sa construction.

Si les quelques semaines à errer sur les routes de France m'ont permis d'oublier la gravité de l'instant, l'événement que j'y ai rencontré m'a fait prendre conscience que j'avais un enfant de 9 ans qui commençait à me manquer et pour qui je me devais d'être, sinon à ses cotés, mais au moins à proximité. C'est à mon retour que j'ai pris de plein fouet le contre-coup. Bien que j'avais trouvé un petit local à louer où je pouvais y vivre et retravailler, il m'était devenu impossible de rempoigner un outil sans m'effondrer malgré tous mes efforts à reprendre une activité que je pressentais salutaire. Je ne comprenais plus, je ne me comprenais plus !

Je connaissais suffisamment la psychologie pour savoir mettre un nom sur mon état mais je refusais (et refuse encore!) tout traitement qui m'aurait été imposé si j'avais consulté un spécialiste en la matière. Comme par le passé, je me suis imposé de ne compter que sur moi-même pour en sortir, au risque d'y laisser un jour ma peau dans mes pensées suicidaires qui ne manquaient d’apparaître comme ultime recours à mes souffrances.

pygmalion_galatea

Persuadé que je ne pourrais sortir de cet état catastrophique qu'en comprenant ce qui s'était passé en étudiant chacun des événements qui accumulés, ont fait exploser notre famille, j'ai décidé de revenir dans l'élément déclencheur : «la psychanalyse ! ». Moi qui pensait au contraire que la psychanalyse aurait pu sauver notre couple de son déclin sentimental et sexuel, j'avais encouragé mon épouse à en entreprendre une. Le résultat a été tout le contraire de ce que j'avais espéré, mon épouse et son psychanalyste tombèrent amoureux l'un de l'autre. Si je ne regrette rien de ce qui a été puisque des années durant et qu' aujourd'hui encore, ils vivent ensemble, cela n'a pas toujours été aussi facile pour moi d'accepter à l'époque, de devoir remettre en question mes pensées et surtout celle qu'il était impossible à un psychanalyste de tomber amoureux de sa patiente à ce point.

Image Pygmalion and Galatea (1890) - Auteur Jean-Léon Gérôme(1824-1904) - Domaine Public

Pour comprendre et ne pas devenir « cinglé », pour m'en sortir, j'entrepris donc ma propre analyse, la plus dure qui soit : la psychanalyse didactique (appelée aussi : stricte). En effet pour retrouver confiance en mes pensées ou les remettre personnellement en question, je n'aurais jamais laissé le droit à un psychanalyste de me mettre en confusion en exprimant ses propres pensées sur ce que je le laissais entendre de ma part, aux cours des séances. Il en fut ainsi pendant cinq années à raison de 3 séances par semaine jusqu'à que je rencontre ma compagne qui est mon épouse aujourd'hui. Étant dans la même recherche, nous avons pu continuer ensemble ce travail difficile et c'est ensemble que nous pouvons vous présenter maintenant ce site (résultat de 17 années de travail).

arc_en_ciel

Conclusion : c'est par « ma » psychanalyse que j'ai pu retrouver la mémoire de ce que j'avais vécu dans l'enfance et surtout ses influences dramatiques sur ce qu'a été ma vie d'adulte. Tout aurait été différent si j'avais fait cette analyse à 20 ans mais à cet âge là, je n'étais pas dans le gouffre qui m'a obligé pour en sortir, de retrouver un passé occulté pour comprendre que ma situation était le résultat d'un vécu dans sa globalité, tout comme la situation actuelle d'un pays, ses actions et réactions sont les résultats de son histoire.

Image Paysage de printemps avec arc-en-ciel (1868-1873) - Auteur Jean - François Millet(1814-1875)- Domaine Public

Autobiographie Lucette ; je ne pense pas qu'il soit utile d'en dire autant qu' Éric car cela me paraît relativement explicatif sur les raisons de l’existence de ce site.

Après ma propre analyse , j'en arrive à la même conclusion. Elle reflète bien le thème que nous avons choisi pour faire des conférences :« si on a oublié, on n'en souffre pas moins. Actions et réactions, le vécu explique le présent ».

Ayant travaillé des années durant, dans le domaine de l'handicap physique et mental et après analyse, je me permets de remettre en question la psychologie, tant sur les définitions restrictives des maladies que sur la façon d'aborder les soins censés améliorer l'état des « souffrants ».

Très engagée dans ce travail comme tous ceux et celles qui le font aussi, j'ai du revoir tout l'espoir que j'ai porté à la psychologie et la psychiatrie comme étant, par les découvertes toujours plus nombreuses, les meilleures et seules solutions pour lutter contre les maladies dites « mentales ».

J'aimerais attirer l'attention de chacun, qu'à ces deux sciences s'ajoute maintenant la neuro science qui permet ou permettra d'agir directement sur les zones du cerveau où se manifestent l'agressivité, la méchanceté, la timidité, etc.. Il est à espérer qu'ils découvriront au plus vite les zones où se manifestent la cupidité et la domination et que pour le bien de tous, ils sauront s'utiliser entre eux comme cobaye pour apprendre à les neutraliser.

narcisses

Pour ma part, je préfère de loin utiliser les médecines naturelles que je connais depuis mon enfance en substitution aux médicaments qui nous étaient impossibles d'acheter. « à tout malheur quelque chose est bon » me direz-vous. Il doit être donc « bon aussi » que par manque de finance, nous avons pensé approfondir nos connaissances sur les plantes médicinales afin de les récolter et les commercialiser. A entendre tout le temps dire que les gens revenaient de plus en plus aux plantes médicinales pour se soigner, nous étions persuadés de réussir dans ce domaine qui n'est pas sans certains liens avec nos recherches. Totalement inconscients de la réalité bien française qu'il y a une grande différence entre l'envie d’arrêter l'abus de consommation de médicaments et celle d'oser utiliser les médecines naturelles trop longtemps oubliées, nos efforts n'ont pas été moindres  !

Nous avons pu constater par cette expérience que bien des savoirs ancestraux avaient disparus tout comme les manuscrits qui les relataient. Nous avons donc entrepris d'en retranscrire quelques uns dans un livre que nous avons intitulé « la phyto-psychothérapie ». Phyto pour tout ce qui est des plantes, psycho pour notre point de vue personnel sucinct et thérapie pour les soins. Afin de transmettre ces savoirs anciens,nous avons mis une part de son contenu en disponibilité sur ce site pour tout usage personnel. Protégé, il ne peut être utilisé pour tout autre usage sans autorisation dûment signée par nous même.

Vous pourrez aussi trouver ce livre revu et corrigé, en vente dans le coin boutique du site.