Acte inconscient psychanalyse


Psychanalyse - psychothérapie en ligne -thérapie de couple - 20€ la séance d'une heure

C'est par « ma » psychanalyse que j'ai pu retrouver la mémoire de ce que j'avais vécu dans l'enfance et surtout ses influences dramatiques sur ce qu'a été ma vie d'adulte.

Comment se déroule une consultation ?

euclide-peinture_mathematicien

Il en est de même dans toutes les matières !
C'est souvent dans l'insignifiant que se trouvent les réponses.
Ici ; Faire appel à sa mémoire pour y redécouvrir sa pensée !

Image Euclide de Mégare(censé représenter le célèbre mathématicien Euclide d'Alexandrie)- Justus Van Gent (1460-1480) ; Domaine Public

Nous sommes souvent inconscients de la présence du conscient dans les directions que nous prenons que seuls la réflexion  ou le calcul des avantages immédiats, les peurs et autres, peuvent, à tort, nous en détourner.

Les lois et leurs décrets sont si nombreux qu’il nous devient impossible de consulter notre conscience avant chacun de nos actes. Le temps nécessaire à savoir si ce n’est avant tout interdit nous empêche de résonner autrement que « tout ce qui n’est pas interdit est forcément autorisé ». la loi pense pour nous ! 

Il me semble qu’à partir d’un certain âge, la réflexion devient automatique et ne demande plus la concentration et direction qui s’imposaient avant ! il est peut -être intéressant  d’y penser dans la maladie d’Alzheimer  ("cul de sac" qui impose la marche arrière si l'on veut encore exister).

Ambiguïté :
Dans une discussion sincère peut se déclencher une attirance physique qui n’a que faire de la morale, des préjugés…, de l’âge, du sexe (m ou f), seul la conscience d’être seulement dangereuse pour l’équilibre social, l’image, la réputation, etc., si difficilement acquis. Freud en à fait personnellement l’expérience dans ses relations « intimes » avec certains collègues par courrier. S’en est-il aperçu ? S’en sont-ils aperçus l’un l’autre? N’ont-ils pas maintenu entre eux la distance géographique qui les séparait pour se protéger des attirances physiques naissantes qui auraient pu ruiner leurs carrières ? Si ce phénomène n’a pu prendre ses racines dans l’éducation, la culture ou les connaissances puisque le sujet est tellement tabou qu’il semble ne pouvoir exister, ce phénomène ne peut donc être que naturel et de là universel. N’est- il lié qu’au genre humain ? Liens impensables, indisables, inavouables,  entre chiens et chats, chat et oiseau, homme et animal, hommes et femmes, hommes et hommes, femmes et femmes, etc.… ! À travailler !!  Reconnue de part et d’autre, cette relation entre dans la partie que l’on nomme sacrée et le sacré se tait  quand il est menacé!.

femme_nue_vague_bleue

 Dans les sacs de nœuds des textes, tous différents les uns des autres suivant les auteurs dans leurs tentatives à vouloir expliquer les termes « inconscients, conscients, subconscients, etc. » développés par Freud dont chacun se dit en être le disciple sans jamais appliquer sa méthode, seul le mot « conscient » m’est apparu comme étant la chose immuable, intouchable, inchangeable ; inatteignable sauf dans les situations extrêmes , là justement où sa réaction s’impose à notre insu, individuellement et collectivement, là où comme on dit, chacun a reprit ses « esprits ».  Ce phénomène ne saurait se réaliser s’il n’existait pas cette « chose » en chacun des êtres humains. Cette « chose » pourrait être appelée ADN, ici psychique !

La vague(1896)- William - Adolphe Bouguereau (1825-1905) ; Domaine Public

Devant un acte considéré « inconscient » on dit que la personne n'est pas consciente de ce qu'elle a fait. On peut dire aussi qu'elle n'a pas pris conscience de son acte. Si chacun sent ce que veut dire « prendre conscience », il est difficile de connaître en soi l'endroit où elle se trouve pour la prendre. Il doit bien exister puisqu'on le sent pour soi-même et qu'on demande à autrui de faire l'effort de le trouver aussi.

copie_manuscrite_loi-salique

On comprend très bien que la prise de conscience va beaucoup plus loin que respecter seulement la loi qui réprimande l'interdit. La connaissance des interdits est innée, certaines lois sont là pour le rappeler à ceux qui sont en confusion parce que victimes d'autres qui n'ont pas respecté ces interdits. C'est pour ça qu'inconsciemment, tour à tour, de victime on passe à bourreau ! Il serait bien aussi d'en prendre conscience. Il est normal d'être méfiant mais avant tout, il serait bon de commencer par soi-même car suivant le contexte, une bonté excessive peut être une véritable torture dans la confusion qu'elle provoque sur celui ou celle qui la subit. Dans ce cas, celui ou celle qui en use en connaît les effets dévastateurs pour l'avoir vécu avant cela.

Copie manuscrite sur velin du VIII ème siècle de la loi salique ; Bibliothèque nationale de France - Domaine Public