L'homosexualité - psychanalyse


Psychanalyse - psychothérapie en ligne -thérapie de couple - 20€ la séance d'une heure

C'est par « ma » psychanalyse que j'ai pu retrouver la mémoire de ce que j'avais vécu dans l'enfance et surtout ses influences dramatiques sur ce qu'a été ma vie d'adulte.

Comment se déroule une consultation ?


garcon_nu

Après de long débats, de grandes manifestations, on vient d'autoriser le mariage gay en France.Il n'est pas question ici de relancer les débats mais seulement de parler des réalités de la « chose sexuelle » en général et en particulier.

Qui peut supprimer de son corps ses fonctions sexuelles ? On peut essayer de s'en abstenir tout comme on peut s'abstenir de s'alimenter, mais chassez le naturel, il revient au galop!

Le Jeune saint Jean-Baptiste au bélier. Michelangelo Merisi da Caravaggio, en français Caravage ou Le Caravage, est un peintre italien né le 29 septembre 1571 -Domaine Public

Si on considère que l'appétit est une pulsion qui force le désir de manger, dans le choix des repas, on ne se dirigera pas sur celui qui nous répugne malgré le besoin du corps à être alimenté. On sait que ce qui peut être détesté par l'un peut être aussi très apprécié par l'autre. Même si l'un et l'autre ne se comprennent pas dans leurs choix, ils accepteront malgré tout que chacun puisse avoir des goûts différents, bien que l'un puisse être écœuré de voir l'autre manger avec délice ce qui le répugne au point d'en avoir l'appétit coupé. Dans cet extrême, mieux vaut que l'un et l'autre s'éloignent pour déguster leurs repas sans être dérangés. Il devrait en être de même dans le respect des « appétits sexuels ». Après tout qu'importe les goûts de chacun à partir du moment où ils ne sont pas imposés au regard de ceux qui ne les partagent pas.

Pendant des siècles de dictatures religieuses et autres, certaines « pratiques sexuelles » qui ont donné le nom d'homosexuels à celles et ceux qui les pratiquaient, ont été passibles des pires condamnations alors même que ceux qui en dictèrent les lois étaient souvent d'abominables pédophiles.

garcon_nu_avec_ailes

Il est très important de rappeler que les relations dites « homosexuelles » ne se vivent toujours qu'entre adultes consentants et n'ont rien de commun avec des relations ou l'enfant est impliqué. Il est à noté aussi qu'il y a en proportion, beaucoup plus de personnes hétérosexuelles pédophiles et « incestueuses » que d’homosexuels dans le même cas. Il faut toujours se méfier de ceux qui « crient aux loups ! » trop fortement. Ils crient tellement fort « au scandale » qu'ils arrivent à nous persuadés qu'ils sont en tout irréprochables, tant !!! qu'on leurs donnerait facilement le « bon dieu (et malheureusement les enfants aussi ) sans confession ». Il faut aussi se méfier de ne pas confondre leur comportement avec celui de certaines victimes qui mènent un combat acharné contre ces personnes.

Cupid as Victor-Michelangelo Merisi da Caravaggio, en français Caravage ou Le Caravage, né le 29 septembre 1571 à Milan et mort le 18 juillet 1610 à Porto Ercole.-Domaine Public

En quoi pourrait déranger l'homosexualité :

- Jadis, dans nos « civilisations » ce n'était pas la sexualité qui dérangeait mais les plaisirs qu'elle apporte. Pour que le peuple puisse se consacrer entièrement à la production, à la sécurité et aux réjouissances de ses dirigeants, il fallait (il faut encore), limité au maximum ses plaisirs dans les limites du supportable pour éviter la révolution. Ne pouvant contrôler tout ce qui se passait dans les chaumières, « l’œil de dieu » était (et reste encore) la solution suprême pour faire respecter les dites lois. Il n'est pas difficile d'imaginer ce qui se serait passé si le désir sexuel n'avait plus existé : pour assurer la continuité du système, les relations sexuelles seraient devenues obligatoires et sans limites et qui sait, peut-être même récompensées. On peut soupçonner le rôle primaire des allocations familiales dans le besoin de chaire à produire tout comme l'utilité de maintenir le taux de croissance alors que l'on asphyxie notre planète....Je reviens sur le sujet qui affecte les tendances sexuelles hors généralités !

deux_femmes_nues

- Suite à ceci, il n'est pas difficile de comprendre pourquoi toute sexualité en dehors de celle qui pouvait garantir une démographie spéculatrice, était systématiquement bannie et condamnée. Par un savant calcul, aujourd'hui, vu que le plaisir est une nouvelle source de revenus (loisirs) et qu'il est possible d'importer des familles entières pour garantir une main d’œuvre bon marché ou de produire ailleurs, il n'y a plus rien de déstabilisant au système de laisser libre cours à l'homosexualité. On a le culot de faire croire qu'il en est ainsi parce que les mentalités ont évolué et de taxer les récalcitrants d’attardés, hier garants « utiles » d'une moralité presque ancestrale, aujourd'hui perturbateurs d'une nouvelle moralité basée sur la tolérance !!! Éternels pigeons d'un coté comme de l'autre que seul Internet, dans les échanges de pensées, semble pouvoir changer, pour autant que cela y soit toujours autorisé. Certains signes permettent malheureusement d'en douter.

Léda et le cygne (1741) -François Boucher, né le 29 septembre 1703 à Paris où il est mort le 30 mai 1770, est un peintre français, représentatif du style rococo - Domaine public

- Ce n'est pas l'homosexualité qui est devenue acceptable mais la sexualité en général. On ne peut que s'en réjouir (ou en re-jouir en presque toute liberté après des siècles d'enfermement!).Si seulement cela pouvait nous faire réfléchir sur nous même à savoir où notre crédulité est encore utilisée ! S'il faut bien apporter au moins sept idées contraires pour supprimer une idée reçue, exprimer sa propre pensée fait courir le risque d'avoir aussi a se protéger d'au moins sept idées contraires. Quand on fait le calcul, il est souvent préférable de se taire que d'apporter sa pensée quand elle n'est partagée que par une minorité qu'il est difficile de rencontrer tout comme il était difficile à un homosexuel de rencontrer un autre homosexuel. C'est peut-être cette capacité de pouvoir dépasser ce risque qui dérange l'hétérosexuel face à sa propre peur d'exprimer ses désirs personnels dans ses rapports et échanges avec le sexe « opposé » dans ce cas.

diane_sortant_du_bain

- L'hétérosexuel s'imagine que les homosexuels vivent une sexualité complètement débridée des morales inutiles et imposées qu'il ne peut lui-même outre-passer tant dans le langage retenu, les désirs tus, frustrations qui se manifestent dans le temps par la peur d'une érection manquante dans les actes. Il est à noter que malheureusement l'inéréction féminine est plus facile à dissimuler ce qui empêche le dialogue sur une réalité commune à tous deux.

- Diane sortant du bain (1742)-François Boucher, né le 29 septembre 1703 à Paris où il est mort le 30 mai 1770, est un peintre français, représentatif du style rococo - Domaine public

- Vouloir paraître tellement femme ou tellement homme dans l'idée qu'on pourrait s'en faire devient une forme de castration pour celui ou celle qui se trouve à le subir.Le rien n'existe que par le tout qui l'entoure, le tout n'existe lui aussi que par le rien qui l'entoure ! La sexualité n'est ni un rien ni un tout à elle seule, tout comme la réussite professionnelle, la beauté, l'intelligence, etc...

- Pour tenter de comprendre ou de s'expliquer ce qu'est l’homosexualité, mieux vaut commencer par trouver des réalités pour éviter un maximum de confusions.Même dans l'insémination artificielle, pour qu'un enfant puisse exister, il faut bien qu'un spermatozoïde produit par le mâle pénètre une ovule produite par la femelle. Pour enfanter, cent femelles peuvent se suffire d'un seul mâle, mais aucun mâle ne peut enfanter même avec cent femelles puisque physiquement il n'est pas conçu pour le faire. Pire, il ne peut passer que par la femelle pour exister, l'inverse restant impossible. De part cette réalité, l'homosexualité masculine ne peut pas être identique à l'homosexualité féminine, d'autant plus qu'aujourd'hui l’insémination artificielle existe. Que pourrait bien faire un couple de mâles d'une ovule fécondée sinon la mettre dans un bocal de formol sur la table de nuit. C'est dure mais cela explique que les deux genres ne peuvent que difficilement s'unirent dans leurs revendications et qu'ils refusent tout amalgame. Reste que dans les deux genres, le désire d'enfants existe. Nota : je peux me permettre de parler ainsi car hormis quelques inconvénients je ne me sens aucune répugnance à être dans le genre homo ou hétéro.Il ne faut pas confondre répugnance avec non attirance majeure basée souvent sur des critères de beauté physique et psychique tout à fait personnels.

femme_nue

L'Odalisque brune(1745)-François Boucher, né le 29 septembre 1703 à Paris où il est mort le 30 mai 1770, est un peintre français, représentatif du style rococo - Domaine public

- Pour ne rien cacher, je ne pense pas être le seul a avoir éprouvé des sentiments tellement profond vis à vis de certaines personnes pendant la puberté que la barrière du masculin ou du féminin n'a pas été la principale entrave qui a empêché la rencontre physique, surtout dans l'adolescence. De telles réalités transpirent aussi dans les correspondances de personnages historiques ou actuelles, les plus éminentes soient-elles, . Peut-on se poser des questions sur l'homosexualité sans revenir sur nos premières approches de notre sexualité. Il me semble que nombreux ne peuvent nier les avoir vécues avec des enfants du même âge et du même sexe. Pourquoi les avons-nous occultées ? Étaient-elles répugnantes, agréables ou avant tout interdites ? Pouvons-nous seulement être contre l’homosexualité parce qu'on a pas eu la témérité de surpasser l'interdit ou pouvons-nous être pour l'homosexuel dans sa capacité à pouvoir enfin, à notre place, les surpasser ( plus facilement dans le contexte actuel).

- Tout comme on pourrait être dérangé (quelque part en soi, avant tout !) dans la rue, d'être le spectateur « obligé » des ébats amoureux d'un couple hétéro d'un certain âge, on peut l'être devant ceux d'un couple homo (baisés profonds, mains chaudes aux fesses, etc). C'est souvent ressenti comme une provocation ou un rappel qu'on doit forcément être un con de ne pouvoir se le permettre aussi. Si, en proportion du nombre de couples hétéros, on peut constater que ces manifestations sont rares, on ne peut en dire de même pour les couples homos. Cela ressemble un peu à ces personnes qui avant même de vous serrer la main, vous affichent leur religion (rarement la profession) alors que nous n'en avons strictement rien à faire dans le contexte ou le sujet de la rencontre ! Soyons confiants, l'euphorie de la victoire sur la bataille des revendications ne dure toujours qu'un certain temps ; reviennent après les réalités générales et particulières liées à chaque couples, avant et après mariage quand c'est le cas.

gens_nus_dans_le_ciel

- Mariages gays et mariages hétéros ! Avant tout, il faut bien admettre que c'est un bouleversement dans ce qu'a représenté le mot mariage pendant des millénaires, qu'il soit à résonance religieuse ou autres. Il représentait l'union d'un homme et d'une femme se sentant capable de s'unir pour fonder une famille. Il était impossible de dissocier le mot mariage du mot famille, l'inverse par contre, a toujours existé mais ce qui n'avait jamais varié et ne variera (sait-on?) peut être jamais, c'est qu'un enfant naît d'un père et d'une mère. S'il est possible au couple hétéro de ne plus se marier parce que pour lui, le mot « mariage » n'est plus ce qu' il représentait, il aura bien des difficultés à se débarrasser du mot « famille » quand il aura des enfants. Qu'il se rassure, s'il accepte les mots « familles mono-parentales » il est à mi-chemin de ses efforts ! Ne lui reste plus qu'à imaginer le sexe de celui ou celle qui pourrait y entrer pour supprimer le mot « mono »de ce genre de famille. Ce tour de passe-passe intellectuel lui permettra d'accepter plus facilement qu'un couple gay puisse avoir des enfants. Et voilà le tour est joué, place à l'évolution ! Ne reste plus qu'à attendre les résultats bons ou mauvais qui ne manqueront pas d’influencer sur l'avenir de nos sociétés. Il y a une grosse différence entre essayer et accepter. Il peut être dangereux d'accepter sans avoir essayé ! Quand on sait ce qu'on laisse comme héritages planétaire et financiers à nos enfants, il n'est pas idiot de rester méfiant sur ce qui touche leur avenir psychique. Homos et hétéros doivent en rester avant tout conscients ! Pour exemple, en connaissance de cause, je dis et signe que de mentir sur l'origine des parents à un enfant est un crime contre la vérité, un hymne au mensonge ! Vivre comme des X , je le souhaite à tous ceux qui participent à protéger l'anonymat des donateurs! Je leurs souhaite de ne vivre qu'entourés de menteurs qui les penseront incapables d'admettre ou de supporter la moindre des réalités !!! X, anonymes car considérés comme incapables !

Les forges de Vulcain.(1757) -François Boucher, né le 29 septembre 1703 à Paris où il est mort le 30 mai 1770, est un peintre français, représentatif du style rococo - Domaine public

- Certes, il aurait été ici plus excitant ou offusquant suivant le lecteur, de parler sexe, sodomie, fellation, sextoys et autres pour invoquer l'homosexualité mais sur ce plan, je préfère laisser à chacun s'exprimer sa libre imagination.

- A l'heure où l'on s’inquiète de la surpopulation mondiale, l'homosexualité devrait être la bienvenue ! Pour autant qu'elle puisse prendre en charge les orphelins par adoption, au lieu de ne désirer que des enfants porteurs de leurs gènes! « Fils d'apôtre ou fils de rien, tous les enfants sont comme le tien ! ». Alors ! Pourquoi vouloir chacun le sien quand d'autres n'ont plus rien ?

femme_nue_sur_sofa

Pour terminer: si on manque souvent de mots pour exprimer nos pensées les plus profondes, à l'inverse, le mot « homosexuel » ne devrait pas exister sous la forme qu'il est utilisé. En effet, dans la sexualité entre adultes consentants, ce mot est une atteinte aux libertés individuelles. Il ne faut pas oublier que par puritanisme, la sexualité est toujours un sujet tabou malgré les apparences bien trompeuses des dialogues suggestifs qui fleurissent de toutes part dans les médiats. Du suggestif à la réalité, le chemin reste long et scabreux, voir dangereux pour la réputation de ceux qui oseront l'emprunter. Je ne me mettrais pas à nu ici pour en parler sans prendre les précautions utiles pour ne pas avoir à subir les réactions des pudiques et des autorités bienveillantes qui se rincent un œil qu'ils veulent montrer critique pour cacher leur intérêt tout particulier à regarder « l'indécent ».

Portrait de Marie-Louise O'Murphy (1752)-François Boucher, né le 29 septembre 1703 à Paris où il est mort le 30 mai 1770, est un peintre français, représentatif du style rococo - Domaine public

L'intimité individuelle pose ses limites quand celle d'autrui commence à mettre les siennes. Chacun soupçonne l'autre de pouvoir utiliser un jour contre lui, ce qui, sur la confiance et certainement le sentiment, aurait pu lui être dévoilé. Il est dangereux pour soi de se déshabiller plus et plus vite que celui qui n'en reste qu'à sa chemise ! Contrairement aux apparences souvent trompeuses, la minorité des homosexuels est certainement plus téméraire que la majorité des hétéros intolérants qu'ils doivent subir, hétéros qui ne trouvent que sur ce terrain l'occasion de se reconnaître une trace de courage qu'une simple loi sur l'homophobie suffit à faire taire. Il est plus facile de juger que d'accepter que chacun, suivant ses gènes ou son vécu aurait pu se retrouver du coté de la minorité « dérangeante » ou « dérangée (sortie du rang sécurisant) ».

Vive la différence affirmée, elle seule permet l'évolution dans le bon sens.

venus_triomphe

De toute façon , comme dit le dicton « c'est l'occasion qui fait le larron » et nul ne peut affirmer que dans certaines circonstances il pourrait résister à une relation homosexuelle.Ce ne serait bien souvent que la grande peur que cela se sache qui le permettrait. Peur des conséquences futures dans son environnement familiale, sociale et professionnelle ! L'homosexualité n'est ni une maladie ni une tare, elle est naturelle et permet de prendre une orientation différente pour que se vivent les sentiments et la sexualité quand cela est impossible avec l'autre sexe. A chacun ses raisons !

The Triumph of Venus-(1740) - François Boucher, né le 29 septembre 1703 à Paris où il est mort le 30 mai 1770, est un peintre français, représentatif du style rococo - Domaine public

Il est tellement difficile de les trouver qu'il ne faut jamais perdre de vue les réalités et ne pas s'endormir à écouter tout ce qui pourrait expliquer qu'on ne peut malheureusement rien y changer !