Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

Les Huiles Essentielles

Recommandations

Voir aussi Avertissements

Les indications portées ne concernent que les adultes et ne sauraient remplacer l’avis d’un professionnel de santé.

Avant toutes automédications, consultez un praticien qualifié.
Les auteurs et éditeurs ne sauraient être tenus pour responsables de problèmes liés à l’utilisation des huiles essentielles et des informations écrites dans ce recueil.

Ne jamais laisser les flacons d’ huiles essentielles à la portée des enfants !

Utilisation  des huiles essentielles

Voie orale :

Attention à la posologie :
Pas plus d’une à deux gouttes d’huile essentielle sont souvent recommandées, ne jamais dépasser les doses prescrites sans un avis médical ou celui d’un aromathérapeute ! Certaines ne peuvent être prises pures !

Il faut prendre en considération que les huiles essentielles sont :

Volatiles : Ce qui explique leur caractère odorant ainsi que leur utilisation en diffusion atmosphérique (certaines sont déconseillées, voir propriétés de chacune). Ne pas oublier de fermer les flacons immédiatement après utilisation.

La plupart plus légères que l’eau, Elles ne lui sont pas miscibles. Il faut utiliser des adjuvants pour les mélanger à l’eau du bain (lait en poudre, argile, etc.) Là aussi, certaines sont fortement déconseillées quand d’autres sont recommandées.

Totalement solubles dans les huiles grasses, elles s’associent bien aux huiles de massage ou autres. Il faut toutefois, respecter les proportions (utilisées pures, certaines sont dermo-caustiques ou photo sensibilisantes)

Solubles dans les alcools à titre élevé, certaines peuvent parfumer agréablement les punchs ou servir de bases pour certains traitements (en friction à base d’alcool, en désinfection)

Solubles dans les solvants organiques, dans ce cas elles n’ont d’intérêt que dans les traitements du bois, par exemple (anti-moisissures, antiparasitaires, anti-fongique , etc.)

Quasiment toutes anti-bactériennes à plus ou moins grande échelle suivant leurs constituants et antivirales pour la plupart. C’est aussi sur ces terrains quelles sont importantes dans le traitement de bien des affections.

Fabrication des Huiles Essentielles

Voir à
Historique et Fabrication huiles essentielles

photo_de_alambic

Mises à part certaines propriétés communes, chaque huile essentielle à ces propriétés spécifiques (voir la liste des quelques huiles citées dans les pages prochaines) dont les suivantes : antiseptique, désodorisante, antiparasitaire, insectifuge et insecticide, anti-inflammatoire, anti-histaminique, immuno-régulatrice, anti-catarrhale, expectorante, mucolytique, anti-pasmodique, anti-arythmique, antalgique, analgésique, anesthésique, calmante, hypnotique, anxiolytique, endocrino-régulatrice, hypérémiante, phlébotonique, lymphotonique, anticoagulante, anti-hématome, hémostatique, hypotensive, anti-tumorale, anti-leucémique, eupeptique et carminative, cholagogue et cholérétique, hépato-stimulante, cicatrisante, analeptique et stimulante, thermorégulatrice, etc.

Les huiles essentielles sont constituées de substances très actives. Il faut rester très vigilant lors de leur utilisation et surtout respecter la posologie conseillée et les contre-indications lorsque les connaissances en la matière font défaut. Comme toute thérapeutique médicale, l’aromathérapie comporte des risques et dans le doute, il est fortement conseillé de consulter son médecin, déjà pour le diagnostique et ensuite pour obtenir son avis sur le traitement envisagé. Pas d’usage prolongé sans l’avis médical d’un spécialiste!

Inconvénients de certaines huiles essentielles :

Vésicantes et nécrosantes : (Dermo-caustiques, irritantes). Exemples : HE d’origan, de moutarde

Allergisantes et hyper-sensibilisantes : Réactions cutanées étendues, démangeaisons, etc., parfois redoutables chez les personnes sensibles. Exemples à haute dose : HE de laurier noble, de menthe poivrée, de sauge, de mélisse etc.

Photo-sensibilisantes : Exposition au soleil vivement déconseillées quelques heures après l’usage (oral ou cutané) de certaines HE tels que : orange, citron, berce, millepertuis, etc.

Neurotoxiques : Agressivité sur les tissus nerveux. Exemple : à dose élevée HE de romarin à camphre,

Hépatotoxiques : Exemple : HE de fenouil utilisée sur de longues périodes

Néphrotoxiques : Exemple : térébenthine, HE de rameaux de genévrier, de bois de santal etc.

Utilisation :

Voies digestives : (Voie orale) : en général mélanger 2 à 3 gouttes de HE (adultes) dans une cuillerée à café de miel, garder un moment en bouche avant déglutition. Pour les HE douces, un demi-morceau de sucre roux fera aussi un bon support

Voies respiratoires : Inhalation chaude : mettre 4 à 5 gouttes des HE appropriées dans l’inhalateur ou dans un bol d’eau frémissante, dans ce cas, se couvrir la tête d’un linge et inhaler les yeux fermés, pendant plus de 5 mn, répéter 2 à 3 fois par jour. Autre inhalation : quelques gouttes sur un mouchoir que vous humerez souvent dans la journée, feront un complément appréciable à l’inhalation chaude.

Diffusion atmosphérique : Certaines HE irritent les voies respiratoires, les yeux, les muqueuses, elles sont de ce fait, déconseillées en diffusion. En règles générales, la chaleur détériore sensiblement les propriétés des HE (l’emploi de bougie est à éviter). Ne pas diffuser pendant le sommeil sans contrôle, afin de ne pas saturer l’air, ne pas diffuser plus de 15 mn dans l’heure, placer correctement le diffuseur (suffisamment éloigné des visages et des sources de chaleurs : flammes), observer le comportement des animaux (certains y sont sensibles), utiliser les HE appropriées. Une à deux gouttes de HE de lavande sur la taie d’oreiller ou sur un coton posé sur la table de nuit (pour les bébés), faciliteront l’endormissement.

Voie rectale : Ne jamais utiliser les HE à l’état pure. Par contre, l’administration des HE par cette voie (appelée voie royale), sous forme de suppositoire, reste le traitement souvent le plus efficace contre certaines maladies. Pour info : un suppositoire enfilé la pointe en arrière, épouse la forme de l’ampoule rectale, ce qui lui évite de ressortir (une ou deux gouttes d’huile végétale sur le suppositoire, faciliteront sa mise en place). Fabrication des suppositoires : consulter les ouvrages appropriés ou commander en pharmacie.

Voie génitale : Tout comme la voie rectale, ne jamais utiliser les HE à l’état pure. Les ovules (ou vaginalettes) sont fabriqués comme les suppositoires.

Voies percutanées : Ne jamais injecter d’huiles essentielles par voies intraveineuses ou intramusculaires.

Voie cutanée : Frictionnez vous la plante des pieds avec de l’ HE d’eucalyptus radiata. Au bout de 15 minutes, votre haleine sentira l’eucalyptus ! ceci pour montrer la rapidité qu’on les HE de pénétrer la peau et le circuit sanguin.

En massage: Nota très peu d’huiles peuvent en fait, être appliquées directement sur la peau : la lavande, le géranium et le ravensare sont en principe bien tolérés. Les HE riches en phénols sont particulièrement agressives et doivent donc être diluées dans une huile végétale pour être utilisées en massage.

Le massage relâche les muscles, améliore la circulation sanguine .La peau est un organe sensoriel, à travers les innombrables pores qui la composent, les molécules des huiles essentielles y pénètrent sans effort. Elles dissolvent les amas graisseux dès qu’elles sont parvenues dans l’épiderme puis passent dans le sang qui les achemine dans tout l’organisme. Les HE ont un extraordinaire pouvoir de pénétration, il suffit de quelques heures pour en retrouver les traces dans les urines.

Recommandations générales :

Respecter les contre-indications

Respecter les posologies

Ne pas laisser à la portée des enfants

Prendre connaissance des HE avant achat et utilisation

Ne jamais faire respirer l’huile essentielle de menthe aux enfants en général et surtout à ceux de moins de 30 mois : risque de spasme laryngé

Ne jamais appliquer sur une zone cutanée étendue, les HE de menthe poivrée (mêmes diluées) : risque de refroidissement important

Protéger les yeux de tout contact avec les HE ; en cas de projection oculaire, rincer abondamment l’œil avec de l’huile végétale (l’huile ménagère peut être utilisée)

En cas d’absorption accidentelle de HE (surdose par exemple), boire ½ verre d’huile végétale (tournesol, arachide, olive, etc.) et essayer de vomir si possible. Ne pas boire d’eau. Tout comme pour les médicaments, suivant l’importance des réactions, ne pas hésiter à appeler le centre antipoison qui saura vous conseiller.

Ne jamais appliquer d’huiles essentielles pures sur les zones anales, génitales et dans les conduits auditifs.

Règle générale : il est important de connaître l’huile essentielle que l’on veut utiliser.




Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.