Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

Aubépine

Crataegus oxyacantha

Voir aussi Aubépine

photo_aubepine

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : par auteur :Jean-François Gaffard

Contre l'hypertension associée avec de l’achillée mille-feuilles, l’un des remèdes cardiaques le plus largement utilisé, elle éliminera les dépôts de cholestérol, élimine la rétention d’eau , calmante et sédative chez les sujets nerveux, insomnie d’origine nerveuse, stress, anxiété, pré ménopause et ménopause, fortifient l’ossature, contre les bouffées de chaleur. L’aubépine est généralement prise sur de longues périodes, si ses résultats sont lents à se manifester, ils sont durables : résultats remarquables avant au moins 6 à 8 semaines




Bétoine

Stachys 0fficinalis

photo_betoine

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Augustin Roche

La bétoine est une plante drue, solide, justifié par sa tige velue, quadrangulaire qu’orne de juin à aout, une fleur en épi d’un beau violet/rouge. Ses feuilles sont longues et pointues. La bétoine préfère les endroits secs et mi-ombragés, souvent en bordures de champ.

Propriétés:
Sédative, action laxative douce, efficaces contre le mal de tête et les troubles nerveux, vermifuge, diurétique, dépuratif lors des affections toxiques et arthritiques, crachements de sang, maladies du foie, de la rate, goutte.

Utilisation:
Elle s’utilise le plus souvent en décoction (laisser bouillir 10 minutes) composée de 15 grammes de plante séchée (surtout feuilles et racines) pour un demi-litre d’eau. Filtrer, sucrer (gout aigre et amer) et consommer à raison d’une cuillerée à soupe toutes les deux heures. Ces feuilles fraîches écrasées sont depuis longtemps recommandées en cataplasmes sur les luxations, foulures et lésions cancéreuses.




Bouillon Blanc ou Molène

Verbascum Thapsus

photo_bouillon_blanc

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Stan Shebs

Qui n’a jamais aperçu ces plantes majestueuses posées là où on ne s’y attend pas, sur un remblai, en bordure d’un vieux jardin, d’une nouvelle route. Rien d’étonnant car sa graine peut patienter plus de cent ans avant de se décider à pousser. Qui n’a pas été impressionné par sa hauteur, par la douceur veloutée de ses feuilles, par l’éclat du jaune de ses fleurs et leur agréable odeur! Plante aussi méprisée qu’un enfant de la rue, qu’un gavroche au regard noble et scintillant qui debout sur sa poubelle vous dévisage de la tête aux pieds!

Propriétés :

Anti-inflammatoire, trachéites, bronchites aigues et chroniques, asthme, excellent remède contre la toux sèche et violente, le rhume, la diarrhée douloureuse, les affections de la vessie, les crachements de sang et les hémorroïdes internes.

La collecte des fleurs de molène (parties utilisées) de juillet à septembre, est longue car méticuleuse. De plus, ces fleurs n’apparaissant pas simultanément sur la même plante, la cueillette doit être quotidienne. A cela s’ajoute leur fragilité au séchage qui doit être rapide et totale pour ne pas courir le risque de les voir noircir : cueillette et séchage par temps sec chaud et ensoleillé, stockage dans des récipients en verre, hermétiques, entreposés au sec, à l’abri de la lumière.

photo_bouillon_blanc

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Domaine Public : Janus Kops

Personnellement, je fais comme ma grand-mère : pour aller cueillir du bouillon blanc , je prends un bocal rempli à un tiers d’alcool de bonne qualité (plus de 42°) où j’y dépose au fur et à mesure les poignées de fleurs de molène fraîchement récoltées. Une fois plein, je complète en alcool jusqu’à couvrir entièrement les fleurs de molèneet referme hermétiquement le bocal, je laisse macérer au moins une semaine au soleil en n’oubliant pas de le retourner de temps à autres.

Il est après, moins urgent d’en faire une liqueur : je filtre, je sucre au miel ou au sucre roux à raison d’une livre par litre d’alcool de bouillon blanc dans ce cas, et je mets en bouteilles.

L’équivalent d’un verre à liqueur de bouillon blanc , coupé ou non avec de l’eau, suffit à adoucir les gorges les plus enflammées. L’opération répétée 2 à 3 fois par jour, pendant 3 à 5 jours devraient venir à bout des maladies citée ci-dessus.

Attention :

Médication à base d’alcool, strictement réservée à l’adulte. On doit le dire : l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et tout particulièrement celui-ci, tellement c’est bon !

Ce même procédé peut être appliqué au printemps, avec les bourgeons de pin ou de sapin qui ont des propriétés similaires sur les maladies respiratoires.




Bouleau Blanc

Betula Alba

photo_ecorces-bouleau

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Domaine Public Auteur : Dhatier

Ecorce :

Propriétés :

Dépuratif, digestif, très utile lors de problèmes cutanés. Les maladies de peau, les boutons, les dartres et couperose lui résistent rarement. La décoction d’écorce servira dans la lithiase rénale.



photo_bouleau

Commons licenceCC-BY-SA : Image wikipédia : Auteur : Radomil

Feuilles et autres :

Propriétés :

Action diurétique, les feuilles de bouleau permettent l’élimination de l’urée et de l’acide urique, cure de 10 jours contre l’arthrite, la cellulite et la rétention d’eau. Antirhumatismales, antigoutteuses ; lithiase rénale, anti-inflammatoire, minéralisant

On emploie les jeunes feuilles, les chatons et la sève dont je me suis laissé dire qu’elle avait quelques vertus aphrodisiaques (je n’ai pas encore eu l’occasion de tester !). La tisane de feuilles fraîches ou séchées de bouleau , est très efficace contre les maladies des reins et de la vessie.

La sève du bouleau est une boisson légèrement pétillante et sucrée dont les propriétés égalent celles des feuilles. On la recueille suivant l’endroit, de mars à mai, à la sève montante. Pour préserver la nature, il est bon de ne l’extraire que pour un usage personnel (tout comme ce que nous préconisons sur ce site) et uniquement en sève montante malgré le fait que la sève descendante soit plus riche en protéines et en sucre. Cette sève descendante retourne au sol et nourrit les micro-systèmes fragiles qui entourent les racines. La sève de bouleau est utilisée aussi en lotion capillaire pour renforcer le cuir chevelu et les cheveux.

Les chatons seront cueillis au début du printemps et mis à macérer pendant 1 dizaine de jours si possibles au soleil, dans de l’alcool pur qui deviendra ainsi ce qu’on appelle une teinture après l’avoir soigneusement filtrée. Cette teinture sera particulièrement efficace pour désinfecter et soigner les blessures, en application directe comme tout autre désinfectant, 2 fois par jour.

Les feuilles s’utilisent en décoction (faire bouillir pendant quelques minutes), à raison de 20 grammes pour 1 demi-litre d’eau de feuilles séchées ou 3 poignées de feuilles fraîches. On laissera refroidir pour infuser, puis une fois filtrée, on en prendra 3 petites tasses par jour.



Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.