Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_coquelicot

Laryngite:

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Pinpin

Papaver Rhoeas - Coquelicot- Pavot Rouge

Inflammation du larynx : Le larynx est cette partie de l’arbre respiratoire qui correspond à l’appareil de la phonation, c’est à dire qui contient les organes de la parole. Les différents bruits et sons qui correspondent à la voix sont dus au passage de l’air dans l’arbre respiratoire : cet air est expulsé par les poumons et passe à travers la fente des cordes vocales. Cette fente est plus ou moins large et permet ainsi de moduler l’intensité et le timbre de la voix.

Voir à Lierre Terrestre

Les laryngites aiguës sont des affections très fréquentes et bénignes, favorisées par des causes locales (infection naso-pharyngée, tabac alcool et surmenage vocal). Les causes atmosphériques jouent fréquemment un rôle : atmosphère polluée, humidité ou sécheresse excessive, variation thermique brusque surtout.

Elle débute par une sensation de picotements, de sécheresse, et rapidement la voix devient rauque, puis voilée et même parfois éteinte. Plutôt que la toux, le raclement y est associé et n’apporte qu’un soulagement transitoire et relatif.

Outre le repos vocal, les boissons abondantes chaudes, la sudation et les compresses chaudes sont recommandées.

photo_

Image Agrimonia Eupatoria - Aigremoine Eupatoire

Les laryngites grippales- les laryngites microbiennes s’accompagnent de signes infectieux sévères. Le plus souvent le diagnostic exact est bactériologique. Les laryngites à staphylocoques peuvent être à fausses membranes et peuvent s’accompagner d’un état général toxique. La laryngite fuso-spirillaire est le plus souvent associée à une infection gingivo - dentaire. L’haleine et très fétide, les ulcérations laryngées sont recouvertes d’un enduit diphtéroïde infecté. La laryngite s’observe essentiellement chez l’enfant.

Voir à Plantain

Les laryngites à fièvres éruptives s’observent principalement au cours de la rougeole. La scarlatine touche plus rarement le larynx. La laryngite suffocante est la plus fréquente. Cette laryngite peut annoncer une maladie infectieuse. Les laryngites chroniques se manifestent essentiellement par un enrouement qui peut revêtir tous les degrés d’intensité : il est variable d’un jour à l’autre, il oblige souvent au raclement de la gorge et au rejet de mucus qui éclaircit très relativement et temporairement la voix. L’origine de la laryngite chronique doit être recherchée dans plusieurs directions, infection descendante, d’origine nasale ou sinusienne, malmenage nasal, surtout d’origine professionnelle, intoxication exogène : alcool, tabac, poussières, vapeurs irritantes. De plus, elle touche généralement les gros mangeurs, sédentaires, pléthoriques que guettent les maladies de surcharge et qu’on classait autrefois dans le groupe des arthritiques.

Aromathérapie

photo_mauve_sylvestre

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Jeffdelonge

Malva Sylvestris - Mauve Sylvestre

Voie orale :

2 gouttes de Thym linalol (thymus vulgaris) – anti-infectieux doux – pour enfants ou 2 gouttes de thym thymol (thymus vulgaris) – anti-infectieux puissant- ou 2 gouttes de niaouli ( melaleuca quinquenervia)- antiviral-antibactérien- dans les 3 cas,mélanger à 1 cuillerée à café de miel……………….. 3 x par jour.

Voir à Thym Thymol

Voir à Thym Linalol

Attention :

Thym thymol : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante et chez les enfants de moins de 12 ans.
Thym linalol : déconseillé dans les 3 premiers mois de la grossesse
Niaouli : déconseillé dans les 3 premiers mois de la grossesse

En inhalations :

3 gouttes de cajeput ( melaleuca leucadendron)-antiseptique général- en inhalations.

Attention : Cajeput : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante et chez les enfants de moins de 12 ans.

Phytothérapie

photo_sanicle

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Bernd Haynold

Sanicula Europaea - Sanicle d'Europe

Tisanes :

Mauve(fleurs) 10 gr + coquelicot (fleurs) 10 gr + lierre terrestre 30 gr + aigremoine (fleurs) 30 gr + tussilage (fleurs) 10 gr : réduire en poudre, prendre 30 gr par litre d’eau ou 2 cuillerées à café de ce mélange par tasse d’eau bouillante – infuser 5 minutes- 4 à 5 tasses par jour réparties dans la journée-

Ou:

Consoude(racine) 20 gr + violette (fleurs) 10 gr + sauge 10 gr + vélar (érysimum) 50 gr + sanicle 10 gr : réduire en poudre, prendre 30 gr par litre d’eau ou 2 cuillerées à café de ce mélange par tasse d’eau – infuser 5 minutes – 4 à 5 tasses par jour.

Le plantain :adoucissant, sa décoction (15 mn) à raison de 50 g à 60 g de plante fraîche entière pour 1 litre d’eau, est efficace dans la laryngite et pharyngite ; en gargarisme et tisane à raison de 4 à 5 tasses par jour.

Voir à Guimauve

Le jus de carottes cultivées : faire cuire à feux doux le jus de carotte additionné d’un tiers de miel, jusqu’à consistance d’un sirop, prendre une cuillère à soupe selon besoin (plusieurs par jour). Le sirop de carottes est adoucissant et expectorant.

La mauve : s’emploie contre toutes les irritations, tous les états inflammatoires, c’est un adoucissant très utile contre les trachéites, les laryngites, on peut y associer du tussilage, du lierre terrestre etc., 2 cuillerées à café de poudre de fleurs sèches dans une tasse d’eau chaude, mais non bouillante – infuser 10 minutes – 5 à 6 tasses par jour.

La guimauve : est la plante adoucissante par excellence contre toutes les irritations, les fleurs avec les feuilles réduites en poudre, sont infusées à raison de 2 cuillerées à café par tasse d’eau (très chaude mais non bouillante), boire 2 à 3 tasses par jour et utiliser aussi en gargarisme (selon besoin).



Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.