Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_alchemille

Pertes blanches :

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : H.Brisse

Alchimilla Alpina - Alchemille des Alpes

Leucorrhées : Les pertes physiologiques : Les muqueuses génitales de la femme fournissent des sécrétions diverses et naturelles.

Voir à Lamier Blanc

Les grandes lèvres renferment des glandes qui sécrètent un liquide jaunâtre, se déposant sur les parties génitales externes. La présence de ce dépôt sur les grandes lèvres est absolument normale. Le col utérin sécrète un liquide visqueux, semblable à du blanc d’œuf, qui commence généralement à s’écouler le 13 ° jour après le début des règles. La sécrétion dure de trois à quatre jours. La muqueuse du vagin sécrète un liquide acide, d’aspect laiteux, qui s’écoule (pendant 24 à 48 heures) quinze jours après le début des règles et quelquefois immédiatement avant celles-ci. Enfin, une sécrétion liquide, incolore et légèrement visqueuse, accompagne l’excitation sexuelle.

photo_piloselle

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Prazak

Hieracium Pilosella - Piloselle

Ces pertes physiologiques ne peuvent pas être considérées comme des « pertes blanches ». Ce nom ou celui de leucorrhée que leurs donnent les médecins doit être réservé : soit aux pertes abondantes, soit à celles qui ne présentent pas les caractères ci-dessus. Lorsque les pertes ne sont plus incolores, mais présentent une coloration plus ou moins accentuée et opaque, il y a lieu de pratiquer un examen. Dans ce cas, les pertes proviennent généralement du col utérin, leur coloration dénote une altération de celui-ci. Parfois, il s’agit d’une blennorragie, souvent aussi d’une inflammation due au streptocoque, au staphylocoque, ou au colibacille.

Voir à Sarriette

Phytothérapie

photo_gui

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Nova

Viscum Album- Gui

Voie orale :

- Prêle 20 gr + chêne (écorce) 20 gr + camomille 25 gr : 3 cuillerées à soupe du mélange réduit en poudre, par litre d’eau ; bouillir 15 minutes, infuser 10 minutes, 1 à 2 tasses par jour (si pertes très abondantes).

ou :

Voir à Achilée

photo_potentille

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Tigerente

Potentilla Erecta - Potentille dressée - Tormentille

Ortie blanche 15 gr + marrube blanc 10 gr + piloselle 10 gr + potentille vulgaire 5 gr + reine-des-prés 5 gr + romarin 5 gr + gui (feuilles uniquement, les baies sont toxiques) 10 gr + trèfle (fleurs) 10 gr + camomilles (fleurs) 5 gr + alchémille des alpes 10 gr : une cuillerée à café de ce mélange réduit en poudre, par tasse d’eau chaude, ne pas chauffer jusqu’à ébullition et infuser 10 minutes boire 1 tasse à 2 tasses par jour-

Voir à Gui

La busserole : astringente, désinfectante, diurétique et sédative elle est conseillée dans les tous les cas ou il faut modérer les sécrétions et soigner les inflammations des voies génito-urinaires ( cystites aussi) ; l’usage de la busserole entraîne une coloration des urines en brun. On emploie les feuilles, il est conseillé dans cette décoction d’y associer une pincée de baies de genévrier (complémentarité des propriétés médicinales) : 20 gr de feuilles et 5 gr de baies de genévrier pour 1 litre d’eau, bouillir 3 mn, 2 à 3 petites tasses par jour pendant 3 jours.



Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.