Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

 CopyrightFrance.com

Options supplémentaires

Ce que contient principalement notre livre :

couverture_livre

- L’étude de quelques 60 plantes médicinales existant dans la plupart de nos régions, leurs usages dans les soins,
A lire

Voir Boutique

couverture_livre

- L'étude de quelques 26 huiles essentielles : les précautions d'emploiVoir exemple Romarin

pages_livre

- L'étude de quelques 96 maladies. Pour chacune d'elles : définitions médicales actuelles, plusieurs traitements (détaillés) par les plantes médicinales suite

Voir Boutique

Ce qui nous en a été souvent rapporté : « c'est la première chose que je consulte quand je suis malade », « je l'ai toujours à portée de main », « même si je n'utilise pas toujours les traitements, il m'est rassurant de savoir qu'il existe encore des solutions naturelles contre les maladies », etc., etc.

Protégeons
la
planète

Notre livre

couverture_livre

Conseiller à visiter

Voir Boutique

photo_romarin

Torticolis :

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Christian Bauer - Jean Tosti

Rosmarinus Officinalis - Romarin Officinal

Si nous mêmes n'en avons pas souffert, nous avons certainement vu des personnes souffrir de torticolis. Ce qui surprend : c’est la position de la tête légèrement inclinée vers l’avant, l’arrière ou sur le coté, typique par son aspect paralysant. La personne ne peut plus bouger la tête, les élancements de douleurs peuvent descendre jusqu’aux épaules et aux mains. Quelle en est la cause ? Le torticolis est dû à une contracture des muscles du cou, c’est l’un des plus gros, le « sterno-cléido-mastoïdien » qui est atteint.

Voir à Menthe

Le torticolis peut apparaître suite à un courant d’air (vitre de voiture ouverte), après un faux- mouvement, ou encore suite à une mauvaise position pendant le sommeil. Les femmes après la ménopause, (bilan ostéoporose), les personnes qui ont subi des accidents (fragilité cervicale), sont plus particulièrement sujettes au torticolis. Les infections ORL et la grippe peuvent aussi être à l’origine. Généralement les symptômes apparaissent brusquement le matin au réveil.

Conseils :

Repos et chaleur ; appliquez localement, plusieurs fois par jour des compresses chaude décontraction des muscles) ; enveloppez votre cou d’une écharpe. Consultez en cas de fièvre (symptômes pouvant ressembler à ceux d’une méningite).

Aromathérapie

photo_helichryse

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : Giancarlo Dessi

Helychrisum Italicum - Hélichryse Italienne

En application locale :

2 gouttes d' hélichryse (helichrysum italicum)- anti-inflammatoire + 1 goutte de menthe poivrée (mentha piperita) – anesthésique- anti-inflammatoire - + 3 gouttes d’eucalyptus citronné (eucalyptus citriodora) – anti-inflammatoire puissant- antalgique- mélangées à 50 ml (1/4 de verre) d’huile infusée de camomilles (anti-inflammatoire) en massage très doux une à deux fois par jour ou plus selon besoin jusqu’à amélioration sensible.

Voir à Hélichryse

Attention : Hélicryse , eucalyptus : déconseillé chez la femme enceinte et allaitante Pas d’usage prolongé sans avis médical.
Menthe poivrée : interdit chez la femme enceinte et allaitante et chez les enfants de moins de 8 ans.

Phytothérapie

photo_prele

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : MPF

Equisetum Arvense - Prêle des Champs

Tisanes :

Cure de prêle :

Anti-inflammatoire – antirhumatismale- prévention d’ostéoporose – la prêle contient du silice (élément minéral très présent chez l’embryon et qui diminue fortement avec l’âge (plus de 80 %), indispensable à la formation du cartilage, au maintien de la souplesse des artères et des muscles, elle est aussi recommandée pour les personnes fatiguées, qui se sentent déminéralisées, les personnes nerveuses et stressées.

Voir à Origan

Décoction :

Prendre une poignée de prêle, couvrir d’un litre d’eau ; cuire pendant une heure pour extraire les principes actifs. Cures brèves de 3 petites tasses par jour, 5 jours par mois ; renouveler quelques mois

Voir chapitre Prêle

photo_origan

Commons licenceCC-BY-SA par auteur : J.F Gaffard - JeffdeLonge

Origanum Vulgare - Origan - Marjolaine Sauvage

Vieux remèdes de guérisseurs :

Hacher les fleurs (fraîches) d’origan (antirhumatismal), chauffer à la poêle mais pas à feu vif et appliquer chaud en compresses sur le cou
Romarin ( antirhumatismal, stimulant général) – faire cuire une dizaine de minutes une petite poignée de romarin recouvert d’eau ; en imbiber un gant de toilette, par exemple, le maintenir (chaud) 5 mn sur le cou à l’endroit douloureux , 2 à 3 fois dans la journée .



Avertissement

Les informations et prescriptions médicales contenues dans notre livre  «  La phyto-psychothérapie» et notre site « les-inconscients.com » sont réservées à un publique d’adultes avertis et ne sauraient remplacer un avis autorisé des professionnels de la santé et se soustraire à leurs traitements.

Avant toutes automédications, consultez un praticien ou un « thérapeute qualifié ». Nous, auteurs éditeurs et propriétaire de ce site, ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque problème lié à l’usage des différentes prescriptions.